Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des Grande-et-petites-histoires-de-la-thaïlande.over-blog.com
  • Le blog des Grande-et-petites-histoires-de-la-thaïlande.over-blog.com
  • : Alain et Bernard, 2 retraités, mariés avec des femmes de l'Isan,veulent partager leurs découvertes de la Thaïlande et de l'Isan à travers la Grande Histoire et ses petites histoires,culturelles,politiques,sociales ...et de l'actualité.
  • Contact

Compteur de visite

Rechercher Dans Ce Blog

Pourquoi ce blog ?

  Il était une fois Alain, Bernard …ils prirent leur retraite en Isan, se marièrent avec une Isan, se rencontrèrent, discutèrent, décidèrent un  jour de créer un BLOG, ce blog : alainbernardenthailande.com

Ils voulaient partager, échanger, raconter ce qu’ils avaient appris sur la Thaïlande, son histoire, sa culture, comprendre son « actualité ». Ils n’étaient pas historiens, n’en savaient peut-être pas plus que vous, mais ils voulaient proposer un chemin possible. Ils ont pensé commencer par l’histoire des relations franco-thaïes depuis Louis XIV,et ensuite ils ont proposé leur vision de l'Isan ..........

(suite cliquez)   POURQUOI CE BLOG ?

Pour nous contacter

Merci d’être venu consulter ce blog. Si vous avez besoin de renseignements ou des informations à nous communiquer vous pouvez nous joindre sur blogthailande@yahoo.fr

11 juillet 2015 6 11 /07 /juillet /2015 18:00
INVITÉ 2 - HISTOIRE DE LA SÉPULTURE D’HENRI MOUHOT ET DE SON MONUMENT FUNÉRAIRE 1861-1990

Nous avons eu le plaisir et l’honneur d’accueillir dans nos colonnes le 30 mai 2015 Monsieur Jean-Michel STROBINO (voir notre article « Invité 1 - LAOS : LE CHEMIN DE FER DES CANONNIÈRES. Un Article De Jean-Michel STROBINO ». Cet érudit niçois, infatigable « globe trotter » parti dans le Laos profond en 1889 sur les traces d’Henri Mouhot, y a redécouvert sinon sa tombe du moins son cénotaphe en très mauvais état et a multiplié les efforts pour en obtenir avec succès la réhabilitation. Il nous conte cette aventure dans un très bel article publié en 2013 dans le bulletin de la «  Société d'Histoire Naturelle du Pays de Montbéliard », nous le reproduisons avec son amiable autorisation.

 

Nous ne dirons que quelques mots de Mouhot, il l’a fait mieux que nous. Voici comment le décrit la « société géographique de Paris » (document gallica.bnf.fr) :

INVITÉ 2 - HISTOIRE DE LA SÉPULTURE D’HENRI MOUHOT ET DE SON MONUMENT FUNÉRAIRE 1861-1990

Parti comme entomologiste, c’est le hasard qui lui fait redécouvrir les ruines d’Angkor, la cité avait été abandonnée par ses habitants fuyant les invasions, temples et palais étaient oubliés de tous, même du peuple qui les avait construits, quand en particulier des aventuriers espagnols ou portugais les découvrirent au XVIème siècle et peut être des Chinois avant eux.

 

Puis-ce fut de nouveau l'oubli jusqu'au milieu du XIXe siècle, quand Mouhot en fit la (re)découverte à son tour.

 

« …et les monuments dus à l'amour de l'art des princes de la dynastie de Jayavarman, telle la Belle au Bois dormant, cachèrent leur magnificence sous le voile épais d'une végétation luxuriante qui ne tarda pas à les étouffer dans ses  embrassements. Cette solitude fut violée par de hardis étrangers parmi lesquels nous comptons deux compatriotes morts à la peine, Henri Mouhot et Doudart de Lagrée » (Henri Cordier « Mélanges d’histoire et de géographie orientales » Tome II, Paris 1920).

 

Citons encore Louis Finot : (« Les études indochinoises » in « Bulletin de l’école française d’extrême orient » tome 8 – 1908 pages 221-233). « C'est seulement au milieu du siècle dernier que le voyageur français Henri Mouhot inaugura l'exploration de la vallée du Mékhong. Chargé en 1858 d'une mission par les Sociétés géographique et zoologique de Londres, il parcourut le bas Ménam, visita le Cambodge et traça un premier itinéraire dans le Laos mystérieux, entre Korat et Luang-prabang. Mouhot était avant tout un naturaliste, mais les bêtes et les plantes ne lui cachaient pas les beautés de la nature et de l'art. Le jour où les ruines d'Angkor surgirent à ses yeux, il se sentit transporté d'admiration : « Nous mîmes, écrivait-il, une journée entière à parcourir ces lieux, et nous marchions de merveille en merveille dans un état d'extase toujours croissant. Ah ! que n'ai-je été doué de la plume d'un Chateaubriand ou d'un Lamartine, ou du pinceau d'un Claude Lorrain, pour faire connaître aux amis des arts combien sont belles et grandioses ces ruines peut-être incomparables ! »

 

Citons enfin le comte de Carné, père de l’explorateur Louis de Carné également mort à la tâche : « … Bientôt on atteignit le Laos, dont les émanations putrides avaient été fatales à tous les missionnaires qui  les avaient affrontées et plus récemment encore à M. Mouhot, le seul voyageur sérieux qui, depuis deux siècles, eût mis le pied sur cette terre mal famée ». (« Revue des deux mondes » du 1er janvier 1872, tome 97 «  L’expédition du Mékong et son historien »).

 

Dés après la disparition tragique de Mouhot dans ces « émanations putrides », ses proches remplirent ce qu’ils considéraient comme un « devoir de mémoire » en offrant au grand public la primeur de son journal de de voyage, de ses notes et de ses dessins. Elles furent publiées dans la revue à grande diffusion « Le tour du monde -  Nouveau journal de voyages », livraison du 2ème semestre 1863, pages 224 à 357  (document gallica.bnf.fr) :

 

INVITÉ 2 - HISTOIRE DE LA SÉPULTURE D’HENRI MOUHOT ET DE SON MONUMENT FUNÉRAIRE 1861-1990

 

Cette revue semestrielle fut fondée en 1860 par Edouard Charton, convaincu de l’importance de l’illustration tant pour la compréhension que pour l‘agrément.

 

Ainsi, après le portrait du défunt, nous trouvons la carte de son voyage :

INVITÉ 2 - HISTOIRE DE LA SÉPULTURE D’HENRI MOUHOT ET DE SON MONUMENT FUNÉRAIRE 1861-1990

… nous trouvons de très nombreuses gravures sur bois établies sur les dessins de Mouhot   (document gallica.bnf.fr) :

 

INVITÉ 2 - HISTOIRE DE LA SÉPULTURE D’HENRI MOUHOT ET DE SON MONUMENT FUNÉRAIRE 1861-1990

Le compte rendu de son périple fut publié en Angleterre l’année suivante (« Travels in the central parts of Indo-China (Siam), Cambodia and Laos, during the years 1858, 1859 and 1860 » by Henri Mouhot, avec une préface de son frère Charles) (document archives.org) : 

INVITÉ 2 - HISTOIRE DE LA SÉPULTURE D’HENRI MOUHOT ET DE SON MONUMENT FUNÉRAIRE 1861-1990

Il comporte une carte de ses pérégrinations (document JM Strobino) :

INVITÉ 2 - HISTOIRE DE LA SÉPULTURE D’HENRI MOUHOT ET DE SON MONUMENT FUNÉRAIRE 1861-1990

..... mais c’est seulement en 1868 que fut publié en France un volume (ayant fait l’objet depuis lors de multiples rééditions) établi par le journaliste Ferdinand de Lanoye au vu des notes de voyages de Mouhot détenues par sa veuve Anne (elle appartenait à la famille de l’explorateur anglais Mungo Park mais l’acte de naissance de Mouhot aux archives numérisées de Montbéliard ne porte aucune mention en marge de ce mariage pas plus d’ailleurs que de son décès) et son frère Charles (né le 12 décembre 1828, lui-même marié à Jenny, la sœur de l’épouse de Henri) qui apparait dans certaines éditions comme préfacier et dans d’autres comme co-auteur (document gallica.bnf.fr) :

 

INVITÉ 2 - HISTOIRE DE LA SÉPULTURE D’HENRI MOUHOT ET DE SON MONUMENT FUNÉRAIRE 1861-1990

Cet ouvrage est malheureusement beaucoup moins étoffé que l’édition anglaise en deux volumes et beaucoup moins illustré de gravures sur bois qui n’ont par ailleurs pas la qualité de celles de l’édition britannique.

 

Le voyage de Mouhot fit encore l’objet d’autres narrations à l’intention du grand public notamment encore plus tard dans le très populaire « Le magasin pittoresque » par exemple dans sa livraison de 1909 (pages 248 s.).

 

Il a fait l'objet deux ans plus tard d'une édition à l'usage de la jeunesse dans la très populaire "Bibliothèque rose" (qui a fait l'objet d'une rédition en 1989). (Document JM Strobino) :

 

INVITÉ 2 - HISTOIRE DE LA SÉPULTURE D’HENRI MOUHOT ET DE SON MONUMENT FUNÉRAIRE 1861-1990

Ce ne furent toutefois ni Chateaubriand ni Lamartine qui firent découvrir Angkor au monde érudit mais Pierre Loti qui eut son imagination enfantine enflammée par la lecture (il avait 13 ans) du « Tour du monde » (toutes les bonnes familles bourgeoises étaient abonnées aux livraisons du Tour du monde et du Magasin pittoresque) et partit visiter Angkor en 1901 ce qui nous vaut son inoubliable ouvrage (Document Gallica.bnf.fr)  :

 
INVITÉ 2 - HISTOIRE DE LA SÉPULTURE D’HENRI MOUHOT ET DE SON MONUMENT FUNÉRAIRE 1861-1990

Plus que l’ « inventeur » d’Angkor, Mouhot fut celui qui fit découvrir la vieille cité au grand public français  mais bien plus que cela, il est « L’homme qui a ouvert la terre indochinoise au monde » อองรีมูโอต์ ผู้เปิดแดนดินอินโดจีนสู่สังคมโลก, ainsi est-il qualifié dans un site Internet thaï http://e-shann.com/?p=2233  car il n’a pas laissé aux Siamois la détestable impression que leur a laissé Auguste Pavie ! Il a même sa page « face book » créée il y a peu !

 

***

 

Mais avant de lui laisser la plume en vous priant de vouloir bien excuser la longueur de ces prolégomènes, rendons cet hommage à Jean-Michel Strobino en citant Jean Claude SOUM :

 

« Ainsi, après plus de vingt ans d'oubli et grâce aux efforts désintéressés de quelques passionnés, l'esprit de Mouhot revivait enfin sur les bords de la Nam Khan et son monument était, une nouvelle fois, sauvé ! Saluons l’esprit d’initiative et la volonté de Jean-Michel Strobino d'avoir permis la réhabilitation de ce grand explorateur et suivons  ces tribulations dans son récit qui suit : 

INVITÉ 2 - HISTOIRE DE LA SÉPULTURE D’HENRI MOUHOT ET DE SON MONUMENT FUNÉRAIRE 1861-1990
INVITÉ 2 - HISTOIRE DE LA SÉPULTURE D’HENRI MOUHOT ET DE SON MONUMENT FUNÉRAIRE 1861-1990
INVITÉ 2 - HISTOIRE DE LA SÉPULTURE D’HENRI MOUHOT ET DE SON MONUMENT FUNÉRAIRE 1861-1990
INVITÉ 2 - HISTOIRE DE LA SÉPULTURE D’HENRI MOUHOT ET DE SON MONUMENT FUNÉRAIRE 1861-1990
INVITÉ 2 - HISTOIRE DE LA SÉPULTURE D’HENRI MOUHOT ET DE SON MONUMENT FUNÉRAIRE 1861-1990
INVITÉ 2 - HISTOIRE DE LA SÉPULTURE D’HENRI MOUHOT ET DE SON MONUMENT FUNÉRAIRE 1861-1990
INVITÉ 2 - HISTOIRE DE LA SÉPULTURE D’HENRI MOUHOT ET DE SON MONUMENT FUNÉRAIRE 1861-1990
INVITÉ 2 - HISTOIRE DE LA SÉPULTURE D’HENRI MOUHOT ET DE SON MONUMENT FUNÉRAIRE 1861-1990
INVITÉ 2 - HISTOIRE DE LA SÉPULTURE D’HENRI MOUHOT ET DE SON MONUMENT FUNÉRAIRE 1861-1990
INVITÉ 2 - HISTOIRE DE LA SÉPULTURE D’HENRI MOUHOT ET DE SON MONUMENT FUNÉRAIRE 1861-1990
INVITÉ 2 - HISTOIRE DE LA SÉPULTURE D’HENRI MOUHOT ET DE SON MONUMENT FUNÉRAIRE 1861-1990
INVITÉ 2 - HISTOIRE DE LA SÉPULTURE D’HENRI MOUHOT ET DE SON MONUMENT FUNÉRAIRE 1861-1990
INVITÉ 2 - HISTOIRE DE LA SÉPULTURE D’HENRI MOUHOT ET DE SON MONUMENT FUNÉRAIRE 1861-1990
INVITÉ 2 - HISTOIRE DE LA SÉPULTURE D’HENRI MOUHOT ET DE SON MONUMENT FUNÉRAIRE 1861-1990
INVITÉ 2 - HISTOIRE DE LA SÉPULTURE D’HENRI MOUHOT ET DE SON MONUMENT FUNÉRAIRE 1861-1990
INVITÉ 2 - HISTOIRE DE LA SÉPULTURE D’HENRI MOUHOT ET DE SON MONUMENT FUNÉRAIRE 1861-1990
INVITÉ 2 - HISTOIRE DE LA SÉPULTURE D’HENRI MOUHOT ET DE SON MONUMENT FUNÉRAIRE 1861-1990
INVITÉ 2 - HISTOIRE DE LA SÉPULTURE D’HENRI MOUHOT ET DE SON MONUMENT FUNÉRAIRE 1861-1990
INVITÉ 2 - HISTOIRE DE LA SÉPULTURE D’HENRI MOUHOT ET DE SON MONUMENT FUNÉRAIRE 1861-1990
INVITÉ 2 - HISTOIRE DE LA SÉPULTURE D’HENRI MOUHOT ET DE SON MONUMENT FUNÉRAIRE 1861-1990
INVITÉ 2 - HISTOIRE DE LA SÉPULTURE D’HENRI MOUHOT ET DE SON MONUMENT FUNÉRAIRE 1861-1990
INVITÉ 2 - HISTOIRE DE LA SÉPULTURE D’HENRI MOUHOT ET DE SON MONUMENT FUNÉRAIRE 1861-1990
INVITÉ 2 - HISTOIRE DE LA SÉPULTURE D’HENRI MOUHOT ET DE SON MONUMENT FUNÉRAIRE 1861-1990
INVITÉ 2 - HISTOIRE DE LA SÉPULTURE D’HENRI MOUHOT ET DE SON MONUMENT FUNÉRAIRE 1861-1990
INVITÉ 2 - HISTOIRE DE LA SÉPULTURE D’HENRI MOUHOT ET DE SON MONUMENT FUNÉRAIRE 1861-1990
INVITÉ 2 - HISTOIRE DE LA SÉPULTURE D’HENRI MOUHOT ET DE SON MONUMENT FUNÉRAIRE 1861-1990
INVITÉ 2 - HISTOIRE DE LA SÉPULTURE D’HENRI MOUHOT ET DE SON MONUMENT FUNÉRAIRE 1861-1990
INVITÉ 2 - HISTOIRE DE LA SÉPULTURE D’HENRI MOUHOT ET DE SON MONUMENT FUNÉRAIRE 1861-1990

Video en hommage à Mouhot (2009) :

Vidéo   ... à l'occasionde l'emission d'un timbre-poste en hommage à Mouhot en 2011 :

INVITÉ 2 - HISTOIRE DE LA SÉPULTURE D’HENRI MOUHOT ET DE SON MONUMENT FUNÉRAIRE 1861-1990

 

Note annexe due aux renseignements aimablement fournis  par Monsieur Strobino :

 

Les papiers de Mouhot  (correspondances, journal, notes) ont été dispersés entre les sociétés savantes anglaises (British Museum, Royal Geographical Society…) et les petits neveux d'Henri qui n'a pas eu d'enfant. Son frère cadet, Charles (1828-1895), eut 4 enfants (2 garçons et 2 filles). 

 

La plupart des collections se trouvent aujourd'hui au British Museum : Monsieur Strobino a effectué des recherches auprès des institutions anglaises et a commencé à dressé une liste impressionnante de toutes les espèces nouvelles découvertes par Mouhot

 

Planche extraite du deuxième volume de l'édition anglaise, page 186 :

INVITÉ 2 - HISTOIRE DE LA SÉPULTURE D’HENRI MOUHOT ET DE SON MONUMENT FUNÉRAIRE 1861-1990

Terminons sur ces photographies aimablement communiquées par Monsieur Strobino : 

 

Les deux premières photos sont intéressantes car elles ont été prises le jour de la redécouverte du tombeau en 1989. Sur la première, il pose (à droite) en compagnie de son ami Mongkhol Sasorith (fils de l'ancien premier ministre du Laos Kathay Sasorith) qui l'a aidé à retrouver le site : 

INVITÉ 2 - HISTOIRE DE LA SÉPULTURE D’HENRI MOUHOT ET DE SON MONUMENT FUNÉRAIRE 1861-1990
INVITÉ 2 - HISTOIRE DE LA SÉPULTURE D’HENRI MOUHOT ET DE SON MONUMENT FUNÉRAIRE 1861-1990

Les deux autres ont été prises l'année suivante (1990) lors de son retour sur place avec des officiels lao et les responsables du village de Ban Phanom qui l'avaient aidé dans les opérations de restauration.

INVITÉ 2 - HISTOIRE DE LA SÉPULTURE D’HENRI MOUHOT ET DE SON MONUMENT FUNÉRAIRE 1861-1990
INVITÉ 2 - HISTOIRE DE LA SÉPULTURE D’HENRI MOUHOT ET DE SON MONUMENT FUNÉRAIRE 1861-1990

Partager cet article

Repost 0
Published by grande-et-petites-histoires-de-la-thailande.over-b - dans invités
commenter cet article

commentaires

F.D. 12/07/2015 06:18

Récit passionnant ...

grande-et-petites-histoires-de-la-thailande.over-b 12/07/2015 10:50

Nous transmettons à Monsieur Strobino, merci pour lui !