Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des Grande-et-petites-histoires-de-la-thaïlande.over-blog.com
  • Le blog des Grande-et-petites-histoires-de-la-thaïlande.over-blog.com
  • : Alain et Bernard, 2 retraités, mariés avec des femmes de l'Isan,veulent partager leurs découvertes de la Thaïlande et de l'Isan à travers la Grande Histoire et ses petites histoires,culturelles,politiques,sociales ...et de l'actualité.
  • Contact

Compteur de visite

Rechercher Dans Ce Blog

Pourquoi ce blog ?

  Il était une fois Alain, Bernard …ils prirent leur retraite en Isan, se marièrent avec une Isan, se rencontrèrent, discutèrent, décidèrent un  jour de créer un BLOG, ce blog : alainbernardenthailande.com

Ils voulaient partager, échanger, raconter ce qu’ils avaient appris sur la Thaïlande, son histoire, sa culture, comprendre son « actualité ». Ils n’étaient pas historiens, n’en savaient peut-être pas plus que vous, mais ils voulaient proposer un chemin possible. Ils ont pensé commencer par l’histoire des relations franco-thaïes depuis Louis XIV,et ensuite ils ont proposé leur vision de l'Isan ..........

(suite cliquez)   POURQUOI CE BLOG ?

Pour nous contacter

Merci d’être venu consulter ce blog. Si vous avez besoin de renseignements ou des informations à nous communiquer vous pouvez nous joindre sur blogthailande@yahoo.fr

11 janvier 2017 3 11 /01 /janvier /2017 18:05
RH 3 -  LA MIGRATION DES THAÏS DANS CE QUI SERA LE SIAM ?

Si les Thaïs s’étaient sans doute installés depuis fort longtemps dans le Yunnan chinois (1er siècle ?), les historiens et chercheurs les ont repérés au sein du royaume de Nanzhao (737-902) devenu le royaume de Dali (937- 1253), avec lesquels ils ont entretenus des rapports de vassalité et commerciaux, ou  des  alliances, mais sans pouvoir expliciter leur nature. A partir du Xème siècle ( ?), du fait des bouleversements guerriers incessants, beaucoup d’entre eux ont émigré (Combien ?), par vagues successives en prenant des chemins migratoires différents –comme nous l’avons déjà dit- selon le groupe auquel ils appartenaient : les Thaïs (siamois) dans ce qui sera le Siam (Dont, les Thaïs Yuans du Nord), les Shans ou Thai Yai en Birmanie, les Zhuangs du Yunnan en Chine du Sud, les Thai Lue au Laos et en Chine, (encore appelés Dai), les Nung en Chine, au Laos, et au Siam et au Viêtnam, les Tai Dam ou « Thai Noirs » au Laos et au Viêt Nam, les Tai Daeng ou « Thai Rouges », les Tai krao ou « Tai Blancs » …

RH 3 -  LA MIGRATION DES THAÏS DANS CE QUI SERA LE SIAM ?

Mais nous savons peu sur la mémoire des migrations des Thaïs. Elle ne peut être sujette qu’à des  « reconstitutions » plus qu’approximatives, ne serait-ce que par la diversité et le nombre des populations de langues tai, l’absence de nom des muang et des dates des premières installations. On ne connait même pas comment se sont déroulés les différentes et principales étapes migratoires. Les éminents spécialistes comme Stéphane Dovert* affirme qu’ « Entre le XIe et le XIIIe siècle, les empires de Pagan (Birmanie), du Champa, et d’Angkor dominent l’Asie du Sud-Est. On n’y trouve toujours guère de trace des Tai, sauf à travers la présence d’esclaves de cette communauté à Pagan ou au Champa ». Michel Jacq-Hergoualch*, quant-à lui, nous apprend qu’ils  sont mentionnés vers 1050 dans une inscription chame du Po Nagar de Nha Trang comme prisonniers de guerre, et qu’ils apparaissent comme mercenaires sur l'un des bas-reliefs d'Angkor Vat (galerie sud, aile ouest).

RH 3 -  LA MIGRATION DES THAÏS DANS CE QUI SERA LE SIAM ?

Pourtant dès cette époque, les muang Thaïs avaient déjà commencé leur migration du Nord au Sud, en suivant les vallées et les rivières et notamment le Chao Praya, à la recherche des terres cultivables, en tenant compte de la situation géopolitique du moment et de la situation locale. Ils durent « composer », pour obtenir des terres,  établir des alliances, des rapports de vassalité avec le royaume khmer d’Angkor, qui depuis le IX ème siècle avait entrepris la conquête de vastes territoires du futur Siam qu’il avait achevée à la fin du XIIème siècle. Mais de cela, nulle histoire ou si peu.

RH 3 -  LA MIGRATION DES THAÏS DANS CE QUI SERA LE SIAM ?

Mais ils durent aussi composer avec les Môns qui avaient  émigré en nombre du Founan quand celui-ci fut absorbé par le Tchen-la au milieu du VIème pour renforcer des villages môns déjà établis et former un certain nombre de cités-états ou petits royaumes au sein de la culture dite de Dvaravati, comme ceux  du royaume de Lavo (Lopburi), de Supannabhum (Dans la province de Suphanburi) et au nord, celui de Haripunchai (Capitale Lamphun), conquis en 1292 par Mangraï, (le roi thaï du Lanna). Une « civilisation » qui s'étendait de la basse Birmanie, dans la baie de Bangkok, et la plaine centrale du Chao Phraya, jusqu’en Isan. (Cf. Notre article précédent citant d’autres centres : Nakhon Pathom, Sri Thep (Province de Phetchabun), U-Thong  (Berceau du royaume d'Ayutthaya dont le premier roi, Ramathibodi était prince d'U Thong.), Khu-Bua (près de Ratchaburi), Non Muang - Muang boran, Muang Fa (à 80 kilomètres de Khonkaen),  Muang Fa Daet Song Yang ou Kanok Nakhon (près de Kamalasai (Kalasin))

RH 3 -  LA MIGRATION DES THAÏS DANS CE QUI SERA LE SIAM ?

Pendant qu’à l’Est, les Birmans du royaume de Pagan menaçaient, attaquaient parfois,  (Ils ont pris le royaume Môn de Pegou en 1057, qui  retrouvera son indépendance après la chute de Pagan devant les Mongols en 1287), et au Nord les muang laos étaient prêt à défendre ou élargir leur territoire, et au Sud les cités/Etat ou sultanats musulmans comme  ceux de Tambralinga (autour de Nakhon Si Thammarat)  Kedah, Pattani, Singgora (Songkhla en Thaï) … n’entendaient pas se laisser envahir.

RH 3 -  LA MIGRATION DES THAÏS DANS CE QUI SERA LE SIAM ?

On avait là, la géopolitique, les forces avec lesquelles les muang thaïs durent composer, s’allier, ou combattre parfois, jusqu’à pouvoir se constituer en royaume. Mais nous ignorons tout de l’organisation de ces cités Dvaravati***,  et des relations qu’elles ont pu établir avec les Thaïs, de même nous ne savons pas (ou si peu)  où étaient installés les gouverneurs et autres officiels khmers ainsi que leurs garnisons, même si les temples khmers importants retrouvés permettront un jour d’établir une carte de leur quadrillage militaro-administratif. (Rien qu’au Nord-Est (Isan) on estime que les Khmers ont construit plus de 300 temples, dont Phimai, qui était relié à Angkor, au sud, par une « voie royale » longue de 225 kilomètres.).

RH 3 -  LA MIGRATION DES THAÏS DANS CE QUI SERA LE SIAM ?

Il y avait donc eu des guerres, des raids, des coups de forces. Mais comment se formèrent les principautés et/ou chefferies de Mogaung, Muang Nai, Ahom ? Qui en avait le contrôle ? Comment se forma cette nouvelle aristocratie thaïe ? Comment ces nouveaux seigneurs thaïs se virent octroyer titres et prérogatives par les empereurs d'Angkor ? ****

RH 3 -  LA MIGRATION DES THAÏS DANS CE QUI SERA LE SIAM ?

Il faudra attendre la mort de Jayavarman VII en 1218 pour assister au déclin de l’Empire khmer et  voir surgir les premiers royaumes thaïs comme par exemple : Phayao (Quand exactement ?), Sukhothai en 1238 (1239 ?), et le Lanna en 1259.

RH 3 -  LA MIGRATION DES THAÏS DANS CE QUI SERA LE SIAM ?

Mais chacun de  ces trois royaumes avaient auparavant sa propre histoire dont ne connaissons que quelques bribes.

RH 3 -  LA MIGRATION DES THAÏS DANS CE QUI SERA LE SIAM ?

Ainsi wikipédia, sans référence, nous apprend que « Selon les historiens modernes, la sécession de Sukhothaï d'avec l'Empire khmer commença dès 1180, sous le règne de Po Khun Sri Naw Namthom, souverain de Sukhothaï et de la cité voisine de Sri Satchanalai (actuel Amphoe Si Satchanalai, dans la province de Sukhothaï). Sukhothaï bénéficiait à cette époque d'une large autonomie, mais elle fut reprise vers 1180 par les Môns de Lavo sous leur roi Khomsabad Khlonlampong. » Pour poursuivre  « Deux frères, Po Khun Bangklanghao et Po Khun Phameung (Po Khun était un titre de noblesse) arrachèrent Sukhothai aux Môns en 1239. Bangklanghao gouverna Sukhothai sous le nom de Sri Indrathit et fut le premier souverain de la dynastie Phra Ruang. »

 

RH 3 -  LA MIGRATION DES THAÏS DANS CE QUI SERA LE SIAM ?

Au Nord, le roi Mangraï, le 17ème( ?) roi de Ngoenyang (Chiang Sen), (qui avait succédé au muang de Singhanavati)   réussissait en 1259 ( ?) à fonder le royaume de Lanna (Capitale Chiangraï), en rassemblant Ngoenyang avec des cités-États plus ou moins autonomes comme Chiang Mai, Lampang, Lamphun, Nan et Phrae. Mais comment s’était formés ces muang thais autonomes ?

RH 3 -  LA MIGRATION DES THAÏS DANS CE QUI SERA LE SIAM ?

Et la cité-Etat de Phayao ? On évoque des « légendes » et des chroniques thaïes (Mais lesquelles ?), pour dire que « le prince Phrom (fin du 11° siècle) (fut) un roi héroïque de Thaïlande. Avec son armée, il a attaqué victorieusement les troupes de l'empire Khmer pour conquérir les territoires au sud de Chalieng. Avoir étendu son pouvoir sur les terres lointaines telles que Lanna, Luang Prabang, Vientiane et Lanchang, il fonda la cité de Fang pour son propre pouvoir et la renomma Chai Prakan. Ses successeurs ne purent garder le royaume intact et connurent rapidement une fin tragique.


Ultérieurement, les descendants de Phroms créèrent la principauté de Payao tandis que certains chefs Thaïs qui étaient sous le contrôle des Khmers, tel que Bang Klang Thao et Pha Muang par exemple, montrèrent des signes d'indépendance envers les Khmers. ( Quelle précision !) (Cf.*****)

 

Ou bien on va évoquer des sources chinoises, là encore sans dire lesquelles, comme par exemple Stéphane Dovert, citant O.W. Wolters : « Les textes chinois mentionnent dans les toutes premières années du XIIIème siècle l’ambassade d’un petit Etat probablement situé aux alentours de Phetchaburi et qu’ils appellent « Chen-Li-fu ». Mais –ajoute-t-il- On ignore s’il était de  construction mône, khmère ou thaïe !!! ******

RH 3 -  LA MIGRATION DES THAÏS DANS CE QUI SERA LE SIAM ?

De même plus tard, la stèle dite de  Ramkhamhaeng de 1292, donnait les cités qui avaient fait allégeance au roi Ramkhamhaeng de Sukhothai : « A l’est : Sra Luang, Song Kwae, Lambachaî, Sakha, les rives du Khong (Mékong), Wiangchan, Wiangkham. Au sud : Khonti, Phra Bang, Phraek, Suphannaphumi, Ratchaburi, Phetchaburi, Sri Dhammaraja. A l’ouest : Muang Chot, Muang …n , Hongsawadi. Au nord : Muang Phrae, Muang Man, Muang N…, Muang, Phlua, et de l’autre côté du Khong, Muang Chawa ». Mais quelle était l’histoire de ces cités ? (Cf. *******)

 

Quelles furent les étapes  de leur migration pour arriver aux lieux d’installation définitive ? Comment ces muang s’étaient constitués en cité-Etat, plus ou moins autonomes ? Nous n’en savons rien.

 

Bref, il nous faut avouer, comme pour l’origine, nous en savions peu sur cette histoire de la migration des Thaïs en ce pays qui sera le Siam.

RH 3 -  LA MIGRATION DES THAÏS DANS CE QUI SERA LE SIAM ?

*16. Notre Histoire : La conquête du « Siam » par les muang.

http://www.alainbernardenthailande.com/article-16-notre-histoire-la-conquete-du-siam-par-les-muang-99006690.html  

** Michel Jacq-Hergoualch, Le Siam, Guide Belles Lettres des Civilisations, Les Belles Lettres 2004, ISBN 2-251-41023-6, p. 59.

Stéphane Dovert, « La Thaïlande prête pour le monde »  in Thaïlande contemporaine., IRASEC, Les Indes savantes, 2011

***5. « Notre » Histoire de la Thaïlande : l’indianisation de la Thaïlande avant les Thaïs.

http://www.alainbernardenthailande.com/article-5-l-indianisation-de-la-thailande-avant-les-thais-91724671.html

6. Les États indianisés avant l’arrivée des Thaïs.

http://www.alainbernardenthailande.com/article-6-les-etats-indianises-avant-l-arrivee-des-thais-91725700.html

****http://www.gavroche-thailande.com/actualites/histoire/10930-naissance-d-un-royaume)

***** (In ttp://bottu.org/histoire/histoire05.htm)

******O.W. Wolters. Cité en note p.204, par Stéphane Dovert in « Thaïlande contemporaine », IRASEC, Les Indes savantes, 2011.

*******18. Notre Histoire : Les Thaïs entrent dans l’Histoire, avec la fondation du royaume de Sukkhotaï.

http://www.alainbernardenthailande.com/article-18-notre-histoire-les-thais-entrent-dans-l-histoire-avec-le-royaume-de-sukkhotai-101594784.html

27. Notre Histoire : La  formation de l’Etat du Lanna en 1262 dans le Nord de la Thaïlande.

http://www.alainbernardenthailande.com/article-27-la-formation-de-l-etat-du-lanna-en-1262-dans-le-nord-de-la-thailande-103436169.html

http://www.alainbernardenthailande.com/article-10-3-l-isan-au-temps-des-royaumes-thais-72127161.html

20. Notre Histoire : Le roi  de Sukkhotaï  Ramkhamhaeng, selon la stèle de 1292 http://www.alainbernardenthailande.com/article-20-notre-histoire-le-roi-de-sukkhotai-ramkhamhaeng-selon-la-stele-de-1292-101594410.html

On peut, si on est curieux,  voir comment procède un spécialiste de l’Ecole française d’Extrême Orient comme Charles Archambault dans un article sur l’ancien royaume de S’ieng Khwuang (Etat situé dans le Laos actuel) pour mesurer à quel point il est difficile, voire impossible de reconstituer l’histoire d’un muang, en ne disposant que de bouts de documents pétries de légendes essayant d’interpréter des traditions orales.

http://www.persee.fr/doc/befeo_0336-1519_1967_num_53_2_5059

 

 

 

Mai

RH 3 -  LA MIGRATION DES THAÏS DANS CE QUI SERA LE SIAM ?

Partager cet article

Repost 0
Published by grande-et-petites-histoires-de-la-thailande.over-b - dans NOTRE RÉCIT DE LA THAÏLANDE.
commenter cet article

commentaires