Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des Grande-et-petites-histoires-de-la-thaïlande.over-blog.com
  • Le blog des Grande-et-petites-histoires-de-la-thaïlande.over-blog.com
  • : Alain et Bernard, 2 retraités, mariés avec des femmes de l'Isan,veulent partager leurs découvertes de la Thaïlande et de l'Isan à travers la Grande Histoire et ses petites histoires,culturelles,politiques,sociales ...et de l'actualité.
  • Contact

Compteur de visite

Rechercher Dans Ce Blog

Pourquoi ce blog ?

  Il était une fois Alain, Bernard …ils prirent leur retraite en Isan, se marièrent avec une Isan, se rencontrèrent, discutèrent, décidèrent un  jour de créer un BLOG, ce blog : alainbernardenthailande.com

Ils voulaient partager, échanger, raconter ce qu’ils avaient appris sur la Thaïlande, son histoire, sa culture, comprendre son « actualité ». Ils n’étaient pas historiens, n’en savaient peut-être pas plus que vous, mais ils voulaient proposer un chemin possible. Ils ont pensé commencer par l’histoire des relations franco-thaïes depuis Louis XIV,et ensuite ils ont proposé leur vision de l'Isan ..........

(suite cliquez)   POURQUOI CE BLOG ?

Pour nous contacter

Merci d’être venu consulter ce blog. Si vous avez besoin de renseignements ou des informations à nous communiquer vous pouvez nous joindre sur blogthailande@yahoo.fr

5 avril 2017 3 05 /04 /avril /2017 18:01
RH 11 – LE ROYAUME DE SUKHOTAÏ VU PAR LE PRINCE DISKUL.

Il nous a paru intéressant de reprendre ici un article intitulé «Avec l’aide de l’Unesco, la Thaïlande restaure la splendeur d’une ancienne cité bouddhique » du Prince Subhadradis Diskul**, paru dans « Le Courrier de l’UNESCO » de juin 1979, qui expose certes  le projet de restauration du site de Sukhotai, en en décrivant la beauté, les principaux temples, les chédis, les statues de Bouddha retrouvées, caractéristiques de l’art de Sukhotai, témoins d’une capitale prestigieuse, mais aussi qui propose une introduction historique de ce royaume. Cette présentation avait l’avantage de venir d’un historien et archéologue thaï prestigieux et de surcroît fils du prince Damrong, « père » de l'histoire thaïe et ministre éminent du roi Chulalongkorn. (Cf. Son portrait in **)

RH 11 – LE ROYAUME DE SUKHOTAÏ VU PAR LE PRINCE DISKUL.

Quelle ne fut pas notre surprise de constater, une fois de plus, que les données sur ce royaume étaient limitées, hypothétiques, incertaines, imprécises ; ce que le prince ne cachait nullement en multipliant au fil de son texte les « sans doute », « on pense que », « environ », « Probablement », « semble-t-il », et le savoureux « Si l'on en croit une pierre gravée » évoquant la stèle de Ramkhamhaeng. 

RH 11 – LE ROYAUME DE SUKHOTAÏ VU PAR LE PRINCE DISKUL.

On y apprenait :

 

Qu’en « En se révoltant contre leurs souverains Khmers et en proclamant le premier royaume indépendant thaï de Sukhothai au 13ème siècle, les deux chefs thaïs,  Phra Muang et Bang Khang Thao, ne jetèrent pas seulement les fondations de la Thaïlande actuelle, ils ouvrirent aussi la voie à l'épanouissement de l'art sculptural et architectural thaï, dont l'influence se prolongea bien après que le royaume qu'ils avaient fondé fut tombé dans l'oubli ».

 

Au fil du texte, le Prince va nous communiquer ce qu’il sait de ce royaume, pour que l’on puisse y voir le berceau de la civilisation thaïe.

RH 11 – LE ROYAUME DE SUKHOTAÏ VU PAR LE PRINCE DISKUL.

Ainsi, dit-il, « la fondation du royaume de Sukhothai remonte sans doute au milieu du 13ème siècle, après que les souverains khmers eurent été chassés. Selon les recherches les plus récentes, on pense que  neuf rois régnèrent successivement à Sukhothai, de 1240 à 1438 environ ». Le « Royaume de Sukhothai » a donc duré deux cents ans « à peine », et « vers la fin du 15ème siècle, la ville de Sukhothai (au sens littéral : « l'aube du bonheur ») connut un abandon presque complet ».

RH 11 – LE ROYAUME DE SUKHOTAÏ VU PAR LE PRINCE DISKUL.

Mais il n’évoquera – lui aussi - que trois rois, à savoir :

 

« Le plus célèbre est probablement  Ram Khamhaeng le Grand, troisième souverain de la dynastie. Sous son règne, le royaume atteignit sa plus grande extension géographique. C'est lui qui créa l'alphabet thaï, en 1293 (sic). (La stèle  dit 1283). De nombreuses légendes le représentent, sous le nom de Pra Ruang, comme un héros doté de pouvoirs magiques considérables. » Le prince ensuite cite abondamment la stèle de 1292, qui dit-il, « fournit de précieux renseignements sur l'administration, d'une bienveillance paternelle, mise en place par le roi Ram Khamhaeng ». (Cf. en note son article)

RH 11 – LE ROYAUME DE SUKHOTAÏ VU PAR LE PRINCE DISKUL.

« Son successeur, le roi Leothai, perdit, semble-t-il, une vaste portion du territoire qu'il avait reçu en héritage ».

RH 11 – LE ROYAUME DE SUKHOTAÏ VU PAR LE PRINCE DISKUL.

Le petit-fils de Ram Kamhaeng, Lithai, qui régna de 1347 à 1368 environ, réunifia de nouveau le royaume sans toutefois lui garantir les limites antérieures. Adepte zélé du bouddhisme Theravada (issu de la secte Shri Lanka), il est le premier souverain thaï à avoir vécu comme un moine pendant une partie de sa vie. Il combattit le puissant royaume d'Ayudhya qui s'était implanté au sud depuis 1350 (sic). Si l'on en croit une pierre gravée, il fut contraint de quitter Sukhothai et de s'installer à Pitsanulok, ville importante située dans la région orientale du royaume.»

RH 11 – LE ROYAUME DE SUKHOTAÏ VU PAR LE PRINCE DISKUL.

« Depuis lors, ajoute-t-il,  bien qu'il y eût trois autres descendants de la dynastie régnante, la cité de Sukhothai perdit sa prééminence au profit de Pitsanulok (ou Kampaengpet, au Sud). Le dernier héritier du trône s'éteignit en 1438, date à laquelle le royaume fut annexé à l'empire d'Ayuthya. »

RH 11 – LE ROYAUME DE SUKHOTAÏ VU PAR LE PRINCE DISKUL.

On peut donc remarquer que nous avons peu avancé dans l’histoire de ce royaume en apprenant :

 

Que le royaume de Sukhotai est bien considéré comme la fondation de la Thaïlande actuelle et le berceau de la civilisation thaïe.

RH 11 – LE ROYAUME DE SUKHOTAÏ VU PAR LE PRINCE DISKUL.

Que seulement 4 rois sur 9 seulement sont nommés en  désignant le roi Ram Khamhaeng le Grand, comme le plus célèbre, en citant abondamment  « la stèle » qui dit-il, « fournit de précieux renseignements sur l'administration, d'une bienveillance paternelle, mise en place par le roi Ram Khamhaeng » et qui atteste que durant son règne le royaume atteignit sa plus grande extension géographique et qu’il créa l'alphabet thaï.

 

Que le royaume est régi par des lois royales mais aussi par la religion bouddhiste. (« Le roi Ram Khamhaeng, père des lois qui régissent la cité, ainsi que les princes et princesses, les gens de haut lignage et du peuple, tous se dévouent à la religion bouddhiste. »)

 

Que le royaume de Sukhotai apporte un art nouveau, spécifique, original. « Les images de Bouddha créées par les sculpteurs thais constituent l'apport le plus original de la période de Sukhothai. Elles offraient une conception nouvelle … ». Il signale également que la découverte de nombreux fours à céramiques atteste d’une forte production.

RH 11 – LE ROYAUME DE SUKHOTAÏ VU PAR LE PRINCE DISKUL.

En effet, nous verrons ultérieurement combien l’art de Sukhotai peut être considéré comme un chef-d’œuvre du premier style architectural et de la statuaire siamois. (Cf. Nos articles 34 et 35 sur ce sujet***) Il prouve pour le moins la fondation d’une nouvelle civilisation qui permet aux Thaïlandais d’être fier de leur pays. Mais l’article du prince Diskul ne nous apprend  rien de nouveau sur l’histoire de ce nouveau royaume et confirme même le peu d’informations historiques sur ce passé.

 

 

Certes il assure que « Anthropologues et ethnologues travaillent en collaboration étroite avec les habitants afin d'étudier les traditions orales, les contes populaires, ainsi que les objets usuels et le mode de vie en général », mais nous n’avons pas encore vu de productions susceptibles de fournir d’autres  informations historiques pertinentes sur ce royaume.

RH 11 – LE ROYAUME DE SUKHOTAÏ VU PAR LE PRINCE DISKUL.

Notes et références.

 

*21. Notre Histoire : Le Royaume de Sukhothaï (1238-1438) vu par le Prince Subhadradis Diskul.

http://www.alainbernardenthailande.com/article-21-le-royaume-de-sukkhotai-1238-1438-vu-par-le-prince-diskul-102117551.html

 

**Louis Gabaude rend un hommage  au Prince Subhadradis Diskul (1923-2003), In Aséanie 12, 2003. pp. 10-14. Citer ce document / Gabaude Louis. Prince Subhadradis Diskul (1923-2003). In: Aséanie 12, 2003. pp. 10-14.

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/asean_0859-9009_2003_num_12_1_1791

 

***33. Notre Histoire : L’Art de Sukhotai ?

http://www.alainbernardenthailande.com/article-33-l-art-de-sukhotai-105074823.html

 

34. Notre Histoire. Les céramiques de Sukhotai.

http://www.alainbernardenthailande.com/article-34-les-ceramiques-de-sukhotai-104900952.html

 

Partager cet article

Repost 0
Published by grande-et-petites-histoires-de-la-thailande.over-b - dans NOTRE RÉCIT DE LA THAÏLANDE.
commenter cet article

commentaires