Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des Grande-et-petites-histoires-de-la-thaïlande.over-blog.com
  • Le blog des Grande-et-petites-histoires-de-la-thaïlande.over-blog.com
  • : Alain et Bernard, 2 retraités, mariés avec des femmes de l'Isan,veulent partager leurs découvertes de la Thaïlande et de l'Isan à travers la Grande Histoire et ses petites histoires,culturelles,politiques,sociales ...et de l'actualité.
  • Contact

Compteur de visite

Rechercher Dans Ce Blog

Pourquoi ce blog ?

  Il était une fois Alain, Bernard …ils prirent leur retraite en Isan, se marièrent avec une Isan, se rencontrèrent, discutèrent, décidèrent un  jour de créer un BLOG, ce blog : alainbernardenthailande.com

Ils voulaient partager, échanger, raconter ce qu’ils avaient appris sur la Thaïlande, son histoire, sa culture, comprendre son « actualité ». Ils n’étaient pas historiens, n’en savaient peut-être pas plus que vous, mais ils voulaient proposer un chemin possible. Ils ont pensé commencer par l’histoire des relations franco-thaïes depuis Louis XIV,et ensuite ils ont proposé leur vision de l'Isan ..........

(suite cliquez)   POURQUOI CE BLOG ?

Pour nous contacter

Merci d’être venu consulter ce blog. Si vous avez besoin de renseignements ou des informations à nous communiquer vous pouvez nous joindre sur blogthailande@yahoo.fr

9 mai 2017 2 09 /05 /mai /2017 06:05
ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE FRANCAISE 2017 EN THAILANDE :  L’ISAN A CONTRE-COURANT

Par comparaison avec les précédentes élections présidentielles de 2012, notre sort s’est amélioré puisque nous n’avions alors que deux choix, le vote à l’urne à Bangkok uniquement ou celui par procuration … qui nécessitait pratiquement – la belle affaire - un déplacement à Bangkok pour établir le document. Cette année, le vote par correspondance n’est prévu que pour les futures élections législatives. Le vote par Internet a été écarté, peut-être non sans raisons : Il avait été ouvert lors des élections législatives de 2012 et avait donné lieu à de nombreuses difficultés techniques qui nécessitèrent de très longues explications envoyées par l’Ambassade aux inscrits consulaires et par ailleurs rendait impossible le vote blanc ou nul. Cette année pour le rejeter référence fut faite, de bonne ou de mauvaise foi, aux risques allégués ? Ils ne sont certainement pas inexistants. N’oublions tout de même pas que la première élection de Busch fut le fruit d’une fraude massive et avérée dans les votes électroniques de la Floride.

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE FRANCAISE 2017 EN THAILANDE :  L’ISAN A CONTRE-COURANT

L’Ambassade nous a donc fait la grâce de multiplier les bureaux de vote, deux bureaux de vote à Bangkok et un à Pattaya où la présence des expatriés est massive, un à Chiangmaï pour la région du nord-ouest, un à Phuket pour le sud du pays et un enfin à Khonkaen pour la région du nord-est, l’Isan. Le choix d’un bureau de vote à Khohkaen repose sur sa position de grande ville la plus centrale de la région et sur le fait qu’un consulat honoraire y est en cours d’installation en attente, pour être définitive, de la signature royale. Pour des raisons pratiques, il couvrait également la province limitrophe de Phetchabun qui n’appartient pas à l’Isan mais qui est géographiquement beaucoup moins éloignée de Khonkaen que de Chiangmaï.

 

La compétence territoriale de ce bureau reste immense : la région Isan s’étend sur 160.000 km2 et celle de Phetchabun sur 12.000 km2, un tiers du pays (513.000 km2). Les distances sont considérables comme vous le montre cette carte :

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE FRANCAISE 2017 EN THAILANDE :  L’ISAN A CONTRE-COURANT

Le bureau central est à Khonkaen (1). De Khonkaen à la pointe nord-est de la province de Loei (2), il y a 245 km à vol d’oiseau. De Khonkaen à la pointe nord de la province de Bungkan (3), il y a 225 km à vol d’oiseau. De Khonkaen à l’extrémité la plus orientale de la province de Nakhonphanom (4), il y a 235 km à vol d’oiseau. De Khonkaen à l’extrème sud-est de la province d’Ubonrachathani (5), il y a 350 km à vol d’oiseau. De Khonkaen à la pointe sud-ouest de la province de Nakhorachasima (6), il y a 275 km à vol d’oiseau. De Khonkaen au centre de la province de Phetchabun (7), il y a moins de 200 km alors que le centre de la région, Chiangmai, est à 350… Ces difficultés expliquent au moins partiellement que si la participation sur l’ensemble du pays a été au premier tour de 43,51 % et 38,79 % au second, elle n’a été dans notre ressort que de 26,18 % au premier tour et de 23,77 % au second. Nous ne tirons aucune conclusion des chiffres qui vont suivre laissant les commentaires éclairés ou pas aux doctes politologues et experts auto proclamés du « Café du commerce » dont nous ne sommes pas.

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE FRANCAISE 2017 EN THAILANDE :  L’ISAN A CONTRE-COURANT

Mais une constatation s’impose : Le vote en Isan n’est pas caractéristique du vote dans le reste du pays, encore moins de celui des Français de l’étranger et encore moins de  la France métropolitaine.

 

Si le vote à Bangkok pour Macron dépasse de très loin la moyenne nationale au premier tour, plus de 36 %, et presque 90 % au second, si le vote de Marine Le Pen sur Phuket est également à 36 % au premier tour et près de 57 au second, cela tient peut-être d’une part à l’implication de très nombreux électeurs de Bangkok dans le monde des affaires et du commerce et d’autre part à une présence active de vieux militants frontistes impliqués dans le monde commercial et touristiques, très populaires sur l’île de Phuket où par ailleurs Madame Le Pen passerait de fréquentes vacances plus ou moins incognita.

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE FRANCAISE 2017 EN THAILANDE :  L’ISAN A CONTRE-COURANT

La composition sociologique de l’électorat de l’Isan est fondamentalement différente, probablement plus de la moitié des électeurs sont des retraités âgés de plus de 60 ans, et rares sont les plus jeunes impliqués dans des activités professionnelles, de très nombreux de plus de 50 ans bénéficient d’un visa « mariage » ou « père de famille ». On peut supposer, mais supposer seulement, qu’ils sont plus sensibles aux « chants des sirènes populistes ? (note 1)

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE FRANCAISE 2017 EN THAILANDE :  L’ISAN A CONTRE-COURANT

Le Magasine Gavroche leur a consacré un article beaucoup trop superficiel il y a trois ans, sur lequel nous avons alors émis de sérieuses réserves (note 2)

 

Les opérations électorales

 

Elles se sont déroulées paisiblement sous la présidence du futur Consul honoraire assisté d’une représentante du consulat, de deux assesseurs bénévoles, seule Madame Le Pen avait mandaté un délégué au premier et au second tour, tous souriants. Le bureau de vote était installé dans les futurs bureaux du futur consulat dans un hôtel de luxe de la ville. Aucune des difficultés signalées à Bangkok ou ailleurs. Il est vrai qu’en 10 heures de temps (8 h – 18 h) le bureau a reçu à peine plus de 100 personnes ce qui n’est pas un embouteillage, Nous n’avons bénéficié d’aucune autre campagne électorale que les correspondances électroniques dont nous ont inondé les candidats et éventuellement des émissions de la télévision française pour ceux qui la regardent.

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE FRANCAISE 2017 EN THAILANDE :  L’ISAN A CONTRE-COURANT

Les résultats

 

Nous n’en tirerons, soyez rassurés, aucune conclusion hâtive ou partisane, ce ne sont pas cette grosse centaine de voix qui nous le permettrait, ce ne sont que d’objectives constatations :

 

Premier tour :

 

116 électeurs se sont présentés à l’urne pour 443 inscrits soit un taux de participation de 26,18 % contre 43.51 % pour la Thaïlande.   

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE FRANCAISE 2017 EN THAILANDE :  L’ISAN A CONTRE-COURANT

Comme en métropole, quatre candidats se dégagent mais avec un score supérieur à la moyenne nationale pour Madame Le Pen et Fillon, très légèrement supérieur pour Macron et sensiblement inférieur pour Mélenchon.

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE FRANCAISE 2017 EN THAILANDE :  L’ISAN A CONTRE-COURANT

Second tour

 

Deux inscriptions entre les deux tours mènent à 445 inscrits. 107 électeurs se sont présentés à l’urne, 9 de moins qu’au premier tour, que l’on peut attribuer sans grand risque d’erreurs à une « abstention de conviction ». Otés 3 bulletins nuls, il y a donc 104 suffrages exprimés. La participation fut donc de 24,04 % contre 38,79 % pour la Thaïlande.

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE FRANCAISE 2017 EN THAILANDE :  L’ISAN A CONTRE-COURANT

Macron ne fait pas le plein de ses voix du premier tour (22) ajoutées à celle de Fillon (28) et de Hamon (2), 45 au lieu de 52.

 

Madame Le Pen récupère 8 voix provenant probablement de celle du seul électeur de Dupont-Aignan, quelques-unes des électeurs de Fillon n’ayant pas suivi ses consignes et probablement une ou deux d’un électeur de Mélenchon appartenant à la toute petite frange de son électorat ayant fait ce choix, selon certaines sources journalistiques à manier avec des pincettes, ils seraient 17 % ? 7 blancs, 3 nuls et 9 abstentions « de conviction », 19 électeurs ont donc choisi le « ni-ni », pour l’essentiel probablement ceux de Mélenchon et quelques-uns de Fillon, 17 % donc qui ont refusé ce que certains ont qualifié de « choix entre la peste et le choléra » (Note 2).

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE FRANCAISE 2017 EN THAILANDE :  L’ISAN A CONTRE-COURANT

Nous n’en tirerons aucunes autres conclusions que celles-ci :

 

1) Très prosaïquement, la « finance internationale » à laquelle le nouveau président passe pour être très lié a réagi favorablement par une immédiate et très sensible remontée du cours de l’euro. Les marchés ont réagi à la victoire d’Emmanuel Macron à l'issue du second tour : l’euro est à son plus haut niveau depuis novembre dernier et  a franchi le seuil de 1,10 dollar pour la première fois en six mois.

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE FRANCAISE 2017 EN THAILANDE :  L’ISAN A CONTRE-COURANT

2) Certains représentants de la presse locale ont cru devoir fustiger l’absence de « reflexe citoyen » des abstentionnistes du premier tour ce qui appelle deux observations :

 

-  Voilà qui est facile lorsqu’on écrit – confortablement assis sur ses fesses - dans son bureau climatisé de Bangkok à 5 minutes de métro de l’un des deux bureaux de vote. L’un des électeurs venu voter à Khonkaen a son domicile à 380 kilomètres de route du bureau. Pour changer de région, ceux de l’extrême sud du pays à la frontière malaise ont 600 kilomètres de route pour rejoindre le bureau de Pukhet.

 

 

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE FRANCAISE 2017 EN THAILANDE :  L’ISAN A CONTRE-COURANT

-  Dans un tout autre ordre d’idée, ce qualificatif - « reflexe citoyen » - relève d’un psittacisme de perroquets sans panache, journaliste croyant intellectualiser son vocabulaire en l’émaillant de tournures idiotes qui enlaidissent le français, en particulier en adjectivisant à tout bout de champ le mot citoyen, qui est un substantif. Qualifier de citoyenne une attitude est un barbarisme. En français clair et beau, on parle simplement d’ « attitude civique ». Aujourd’hui, tout doit être « citoyen » : une attitude « citoyenne », un rassemblement « citoyen », un « geste citoyen », une pétition « citoyenne », etc. Cet usage journalistique est purement et simplement grotesque.

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE FRANCAISE 2017 EN THAILANDE :  L’ISAN A CONTRE-COURANT

NOTE

 

(1) Tel est probablement le sens du vote à Pattaya, « paradis » des retraités : 34,50 % Le Pen et 19,66  % Macron au premier tour -   54,15 % Le Pen et 45,83 % Macron au second.


 

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE FRANCAISE 2017 EN THAILANDE :  L’ISAN A CONTRE-COURANT

(2) Voir nos articles

 

http://www.alainbernardenthailande.com/article-a112-gavroche-evoque-la-france-en-isan-thailande-118326669.html

http://www.alainbernardenthailande.com/article-a111-les-fran-ais-d-isan-selon-le-magazine-gavroche-de-juin-2013-118261912.html

 

(3) Globalement sur l’ensemble du pays, les suffrages exprimés sont passés de 3.601 à 3.209, près de 400 « abstentions par conviction ».

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE FRANCAISE 2017 EN THAILANDE :  L’ISAN A CONTRE-COURANT

Partager cet article

Repost 0
Published by grande-et-petites-histoires-de-la-thailande.over-b - dans Réactions à l'actualité
commenter cet article

commentaires