Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des Grande-et-petites-histoires-de-la-thaïlande.over-blog.com
  • Le blog des Grande-et-petites-histoires-de-la-thaïlande.over-blog.com
  • : Alain et Bernard, 2 retraités, mariés avec des femmes de l'Isan,veulent partager leurs découvertes de la Thaïlande et de l'Isan à travers la Grande Histoire et ses petites histoires,culturelles,politiques,sociales ...et de l'actualité.
  • Contact

Compteur de visite

Rechercher Dans Ce Blog

Pourquoi ce blog ?

  Il était une fois Alain, Bernard …ils prirent leur retraite en Isan, se marièrent avec une Isan, se rencontrèrent, discutèrent, décidèrent un  jour de créer un BLOG, ce blog : alainbernardenthailande.com

Ils voulaient partager, échanger, raconter ce qu’ils avaient appris sur la Thaïlande, son histoire, sa culture, comprendre son « actualité ». Ils n’étaient pas historiens, n’en savaient peut-être pas plus que vous, mais ils voulaient proposer un chemin possible. Ils ont pensé commencer par l’histoire des relations franco-thaïes depuis Louis XIV,et ensuite ils ont proposé leur vision de l'Isan ..........

(suite cliquez)   POURQUOI CE BLOG ?

Pour nous contacter

Merci d’être venu consulter ce blog. Si vous avez besoin de renseignements ou des informations à nous communiquer vous pouvez nous joindre sur blogthailande@yahoo.fr

13 septembre 2017 3 13 /09 /septembre /2017 18:05
A 234. QU’EN EST-IL DE L’INSURRECTION  AU SUD DE LA THAÏLANDE EN 2017 ?

Après des mois d’accalmie, la rébellion « indépendantiste » musulmane reprend en 2017 avec son lot d’attentats meurtriers. Il nous a semblé intéressant d’examiner si la situation a évolué depuis notre article de 2011 intitulé « Terrorisme ou insurrection séparatiste dans le Sud de la Thaïlande ? »*  qui cherchait à comprendre l’origine de ce conflit pour les uns, de cette guerre pour les autres, qui avait depuis 2004 déjà fait 4.317 morts et 7.135 blessés. (Selon le Bangkok Post).

A 234. QU’EN EST-IL DE L’INSURRECTION  AU SUD DE LA THAÏLANDE EN 2017 ?

Sans refaire tout l’historique de cette région que nous avions entrepris alors,  il faut se rappeler que le 10 mars 1909, le Royaume-Uni et le royaume de Siam signaient un traité, sans aucune représentation malaise, dans lequel le Siam renonçait à ses prétentions sur les États de Kedah, Kelantan, Perlis, et Trengganu, et gardait la souveraineté sur un territoire qui correspondaient aux provinces actuelles de Narathiwat (Manara en malais), Pattani (Patani), Satun (Setul), Songkla (Singgora), et Yala (Jala). La région de Setul, de population à majorité thaïe avait été séparée de l’Etat malais de Kedah.

 

A 234. QU’EN EST-IL DE L’INSURRECTION  AU SUD DE LA THAÏLANDE EN 2017 ?

La donne changera à la fin de la deuxième guerre mondiale, où en 1957 une fédération « malaise » deviendra indépendante dans le cadre du Commonwealth et en 1963 s'associera aux colonies britanniques de Singapour, Bornéo du Nord (renommé Sabah) et Sarawak pour former une nouvelle fédération malaise, la Malaisie actuelle. Singapour s’en séparera en 1965 pour devenir une république indépendante.

 

A 234. QU’EN EST-IL DE L’INSURRECTION  AU SUD DE LA THAÏLANDE EN 2017 ?

Mais la souveraineté acquise par la Thaïlande sur les provinces malaises et musulmanes de Narathiwat, Pattani, Satun,  Songkla et Yala ne transformaient pas ces habitants en de dociles Thaïlandais, parlant le Thaï et se convertissant au bouddhisme. Au contraire, au XXème siècle,  la politique nationaliste menée par les différents gouvernements  s’est traduite par une répression culturelle, voire dans les années 1940 par une tentative d’assimilation forcée qui interdisait les pratiques islamiques et l’usage de la langue yawi.

A 234. QU’EN EST-IL DE L’INSURRECTION  AU SUD DE LA THAÏLANDE EN 2017 ?

Ce fut un  échec et des mouvements séparatistes se formeront, pour en 2004 connaître le début de la violence actuelle. Certes l’ancien premier ministre le général Chavalit Yongchaiyudh (25/11/1996-8/11/1997) avait bien essayé de proposer une zone administrative spéciale pour le Sud, mais celle-ci avait été  refusée par les « nationalistes thaïlandais » qui considèrent toute décentralisation comme le début du séparatisme. Ensuite les méthodes musclées avaient non seulement échouées, mais provoquées un regain de violences.

 

(D’autant que de l’autre côté de la frontière, le sultanat de Kelantan conservait ses valeurs traditionnelles et s’engagera au fil des années vers un fondamentalisme islamique radical jusqu’à ce que son parlement tente d’adopter la charia en 1993, aussitôt invalidée par le Parlement fédéral.)

A 234. QU’EN EST-IL DE L’INSURRECTION  AU SUD DE LA THAÏLANDE EN 2017 ?

En effet, « Dès son accession au poste de premier ministre en 2001, Thaksin supprime les institutions de dialogue entre thaïs et musulmans. Il accroît le rôle de la police au détriment de celui de l'armée, dont il remplace les dirigeants. Le nationalisme agressif qui accompagne son discours rompt avec les tentatives de dialogue mises en place depuis les années 1990. L'effet de ces politiques est immédiat. La déstructuration des réseaux d'influence de l'armée permet un retour incontrôlé des groupes séparatistes, muselés jusqu'alors. La multiplication des arrestations aveugles et l'utilisation d'une rhétorique agressive à l'encontre des minorités brise la confiance qui avait pu naître entre thaïs bouddhistes et musulmans malais. » (Piotr Kowalczyk, in notre article 245. Les deux gouvernements du lieutenant-colonel Thaksin Shinawatra du 17 février  2001 au coup d’Etat du 19 septembre 2006)  Et au début de 2004 c’est l’escalade ; 93 attaques contre des postes de police, des installations de l’armée, des écoles, etc, qui feront des dizaines de morts. Thaksin proclame la loi martiale le 6 janvier  et répond par la force en utilisant des méthodes expéditives, qui ne feront  qu’intensifier les assassinats, les enlèvements  et les attentats.

 

A 234. QU’EN EST-IL DE L’INSURRECTION  AU SUD DE LA THAÏLANDE EN 2017 ?

Depuis aucun dialogue constructif n’a pu être établi. Pire, après le coup d'État de septembre 2006, l'insurrection n'a fait que s'intensifier,  malgré le déploiement en 2009 de 30.000 militaires  dans la région.

 

En 2011, un rapport d'un centre de l'OTAN relevait en 2011, 332 actes terroristes en Thaïlande (8ème rang mondial) faisant 292 tués, 660 blessés et 16 personnes enlevées.

 

En  2012, 185 attaques faisaient 171 tués et 674 blessés.

 

En septembre 2013, le bilan était estimé à 5.400 tués. Des négociations étaient en cours en Malaisie, mais n’aboutirent pas.

 

En mars 2014, le bilan annoncé est alors d'environ 6.000 morts (dont 171 membres du corps enseignant).

 

Le 12 août 2016, le « Courrier international » titrait : « Une sécurité renforcée après une série d'attaques à la bombe»

A 234. QU’EN EST-IL DE L’INSURRECTION  AU SUD DE LA THAÏLANDE EN 2017 ?

« Dans la nuit de jeudi à vendredi, une série de bombes a fait au moins 4 morts et une trentaine de blessés, dont plusieurs étrangers. La junte au pouvoir a donné l’ordre de renforcer la sécurité, sans pour autant connaître l’origine des attaques. « Alors que la nation fêtait l’anniversaire de Sa Majesté la reine », une série de bombes ont explosé dans le pays, notamment dans des zones touristiques, indique le Bangkok Post. Au total, 11 bombes ont explosé dans 5 provinces du sud du pays, faisant 4 morts et au moins une trentaine de blessés, d’après le décompte du journal. Parmi les zones touchées, les stations balnéaires de Hua Hin et Phuket. Par ailleurs, plusieurs incendies ont ravagé des magasins et centre commerciaux. Si les auteurs n’ont pas encore été identifiés, le 1er ministre Prayut Chan-o-cha a déclaré que « ces bombes veulent tenter de créer un climat de chaos et de confusion », dans un  pays qui va « vers la stabilité, une meilleure économie et plus de tourisme ». Pour le Bangkok Post, ce genre d’accusation fait généralement référence aux « partisans de l’ancien 1er ministre Thaksin Shinawatra, actuellement en exil.

A 234. QU’EN EST-IL DE L’INSURRECTION  AU SUD DE LA THAÏLANDE EN 2017 ?

Mais les incidents se sont produits dans des régions anti-Thaksin », où, lors du référendum du 07/08, la population a voté massivement en faveur du nouveau projet de Constitution qui renforce le pouvoir de la junte.

A 234. QU’EN EST-IL DE L’INSURRECTION  AU SUD DE LA THAÏLANDE EN 2017 ?

Le porte-parole de la police a de son côté exclu la piste terroriste, parlant plutôt de « sabotage local ». Le chef de la police a évoqué un lien possible avec le référendum, soulignant que plusieurs attaques dans 7 provinces sont survenues dans les jours qui ont suivi le scrutin, rapporte The Nation. Le 1er ministre « a ordonné le renforcement de la sécurité dans des zones urbaines, des points touristiques et historiques », après les attaques. Selon The Nation, le gouvernement thaïlandais croit qu’ « il est probable que les attaques aient été perpétrées par un réseau » et soient donc liées. »

 

(On relèvera « Le porte-parole de la police a de son côté exclu la piste terroriste » ! )

 

En décembre 2016, nous étions à 6.800 victimes et la situation politique était toujours bloquée alors que des attaques terroristes touchaient pour la première fois des sites touristiques hors du sud du pays.

 

 

A 234. QU’EN EST-IL DE L’INSURRECTION  AU SUD DE LA THAÏLANDE EN 2017 ?

Et en 2017, la rébellion indépendantiste musulmane reprenait après des mois d’accalmie. La liste des morts s’allonge, parmi lesquelles des soldats, enseignants, élus locaux, collaborateurs locaux des forces de l'ordre, des moines même, des civils, et la situation politique est bloquée ; la junte thaïlandaise refusant de négocier avec le groupe Barisan Revolusi Nasional (BRN), soupçonné d'être derrière la grande majorité des attentats.

A 234. QU’EN EST-IL DE L’INSURRECTION  AU SUD DE LA THAÏLANDE EN 2017 ?

« Six soldats ont été tués lundi en Thaïlande par l'explosion d'une bombe alors qu'ils patrouillaient dans le sud près de Pattani, une région en proie à un conflit armé séparatiste, a annoncé la police. FP

(http://www.lepetitjournal.com/bangkok) lundi 19 juin 2017 »

 

« Plus de cinquante personnes, dont des enfants, ont été blessées mardi dans l'explosion d'une voiture piégée devant un supermarché dans le sud de la Thaïlande » 09/05/2017 13:54:20 - Pattani (Thaïlande) (AFP)  A l’issue de laquelle « Agissant sous les ordres du premier ministre Prayuth Chan-o-cha, les militaires dans la province de Narathiwat ont fermé six postes de contrôle aux frontières sur la rivière du Kolok, qui marque la délimitation entre la Thaïlande et la Malaisie. »
 

A 234. QU’EN EST-IL DE L’INSURRECTION  AU SUD DE LA THAÏLANDE EN 2017 ?

Il n’est pas sûr que l’Etat d’urgence, l’action militaire, la création de milices, de forces de sécurité dans chaque village, l’armement des civils et des instituteurs,  la protection des soldats auprès des fidèles bouddhistes,  soient la solution, pour rétablir la paix entre les deux communautés.

 

La junte et les nationalistes de tout poil, comme les autres gouvernements précédents, ne sont prêts à aucune concession en matière d'autonomie. La situation politique est dans l’impasse et les insurgés armés, dominés par le Barisan Revolusi Nacional (BRN), frapperont de nouveau. Et la liste des morts augmentera.

 

 

A 234. QU’EN EST-IL DE L’INSURRECTION  AU SUD DE LA THAÏLANDE EN 2017 ?

Mais il est une autre sinistre réalité qui touche le Sud de la Thaïlande : Les trafics d’êtres humains comme les Rohingas et Bangladais  en transit, mais aussi ceux qui touchent de nombreux secteurs de l’économie thaïlandaise, et particulièrement la pêche hauturière. Ce sera le sujet de notre prochain article.

 

A 234. QU’EN EST-IL DE L’INSURRECTION  AU SUD DE LA THAÏLANDE EN 2017 ?

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

*En 2011. Article 12 :   Terrorisme ou insurrection séparatiste dans le Sud de la Thaïlande ?

http://www.alainbernardenthailande.com/article-article-12-terrorisme-ou-insurrection-separatiste-dans-le-sud-68166091.html

A 234. QU’EN EST-IL DE L’INSURRECTION  AU SUD DE LA THAÏLANDE EN 2017 ?

Partager cet article

Repost 0
Published by grande-et-petites-histoires-de-la-thailande.over-b - dans Réactions à l'actualité
commenter cet article

commentaires