Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des Grande-et-petites-histoires-de-la-thaïlande.over-blog.com
  • : Alain et Bernard, 2 retraités, mariés avec des femmes de l'Isan,veulent partager leurs découvertes de la Thaïlande et de l'Isan à travers la Grande Histoire et ses petites histoires,culturelles,politiques,sociales ...et de l'actualité.
  • Contact

Compteur de visite

Rechercher Dans Ce Blog

Pourquoi ce blog ?

  Il était une fois Alain, Bernard …ils prirent leur retraite en Isan, se marièrent avec une Isan, se rencontrèrent, discutèrent, décidèrent un  jour de créer un BLOG, ce blog : alainbernardenthailande.com

Ils voulaient partager, échanger, raconter ce qu’ils avaient appris sur la Thaïlande, son histoire, sa culture, comprendre son « actualité ». Ils n’étaient pas historiens, n’en savaient peut-être pas plus que vous, mais ils voulaient proposer un chemin possible. Ils ont pensé commencer par l’histoire des relations franco-thaïes depuis Louis XIV,et ensuite ils ont proposé leur vision de l'Isan ..........

(suite cliquez)   POURQUOI CE BLOG ?

Pour nous contacter . alainbernardenthailande@gmail.com

Merci d’être venu consulter ce blog. Si vous avez besoin de renseignements ou des informations à nous communiquer vous pouvez nous joindre sur alainbenardenthailande@gmail.com

24 janvier 2018 3 24 /01 /janvier /2018 22:05
RH 25. UN ÉVÉNEMENT MAJEUR A LA COUR DU ROI RAMATHIBODI II (1491-1529) : LA PREMIÈRE AMBASSADE PORTUGAISE EN 1511.

Nous avions déjà noté dans l’article précédent (1) que « Les Royales chroniques d’Ayutthaya » traduites par Cushman, concernant le règne de Ramathibodi II  ne disaient mot sur un événement capital qui allait bouleverser tout l’équilibre diplomatique, commercial et militaire de la Région et du royaume d’Ayutthaya en particulier, à savoir : la prise de Malacca en 1511 par les Portugais par le  vice-roi portugais des Indes, Afonso de Albuquerque.

RH 25. UN ÉVÉNEMENT MAJEUR A LA COUR DU ROI RAMATHIBODI II (1491-1529) : LA PREMIÈRE AMBASSADE PORTUGAISE EN 1511.

Elle aura pour conséquence les premières relations des Portugais, avec le roi d’Ayutthaya, Ramathibodi II, qui prendront la forme de trois ambassades : La première ambassade en 1511, menée par Duarte Fernandès, la seconde en 1512 d’Antonio de Miranda de Azevedo, et la troisième en 1518, menée de nouveau par  Duarte Fernandès qui devait aboutir au premier pacte (Ou traité ?) commercial,  assurant la liberté de commerce des Portugais avec les ports sous l’autorité siamoise.

RH 25. UN ÉVÉNEMENT MAJEUR A LA COUR DU ROI RAMATHIBODI II (1491-1529) : LA PREMIÈRE AMBASSADE PORTUGAISE EN 1511.

Les Portugais, maître de  l’Océan indien.

L’article de Jean Baptiste Aquarone par exemple, vous donne en 17 pages un aperçu de ce que fut « L’aventure portugaise dans les mers de l’Inde » (2), -  à la suite de la conquête de Ceuta en 1415, qui fut le début de la politique coloniale du Portugal.  L’arrivée de Vasco de Gama à Calicut  avec ses trois caravelles le 18 mai 1498  après 10 mois et 8 jours d’une navigation que vous pouvez imaginer périlleuse; son échec et son retour en août et septembre encore plus terrible ;

RH 25. UN ÉVÉNEMENT MAJEUR A LA COUR DU ROI RAMATHIBODI II (1491-1529) : LA PREMIÈRE AMBASSADE PORTUGAISE EN 1511.

La décision rapide du roi Emmanuel d’armer une flotte de 13 nefs ou caravelles qui prendra la mer le 9 mars 1499 sous les ordres de Pedro Alvarès Cabral afin d’établir une factorerie à Calicut et de nouer des accords commerciaux et faire voile ensuite vers le Brésil pour prendre possession de ses rivages ; Comment cette aventure tourna au tragique à Calicut, dut subir l’hostilité des marchands et guerriers arabes menacés dans leurs privilèges commerciaux et leur suprématie navale et militaire ; Comment en 1502 Vasco de Gama à la tête d’’une armada de 15 nefs put vaincre le roi Quiloa à Zanzibar, obtenir un tribut important et sa vassalité au roi du Portugal ; Et prit ensuite Calicut, déjoua la coalition des rois de Calicut, Cananore et de Cochin, et put remplir ses navires  d’épices et d’aromates … (Retour triomphal à Lisbonne septembre 1503).

RH 25. UN ÉVÉNEMENT MAJEUR A LA COUR DU ROI RAMATHIBODI II (1491-1529) : LA PREMIÈRE AMBASSADE PORTUGAISE EN 1511.

A partir de 1505, la politique orientale portugaise entre dans une nouvelle phase. Il s’agit alors de s’installer, de protéger les factoreries naissantes à l’ombre des forteresses. D. Francisco de Almeida, nanti de tous les pouvoirs avec le titre de vice-roi sera chargé de mener cette politique. Il part le 25 mars 1505 à la tête d’une armada de 16 nefs et de 6 caravelles avec 2500 soldats d’élite dont 1500 devront tenir garnisons aux Indes pendant 3 ans. On ne va pas raconter toutes les batailles qu’il eut à mener (Monbassa, Coulore, Canamore, Cochin, Ceyla, Chau (Près de Bombay) en mars 1508, l’anéantissement de la flotte égyptienne le 3 février 1509 devant Diu qui assurait au Portugal la maîtrise de l’Océan indien …

RH 25. UN ÉVÉNEMENT MAJEUR A LA COUR DU ROI RAMATHIBODI II (1491-1529) : LA PREMIÈRE AMBASSADE PORTUGAISE EN 1511.

Puis ce fut les exploits du grand de conquistador : Alphonse d’Albuquerque, à la fois militaire, navigateur, explorateur et politicien. Il s’était déjà illustré en 1503 et 1504 aux Indes aux côtés de  Duarte Pacheco et avait transmis son enthousiasme au roi Emmanuel.

RH 25. UN ÉVÉNEMENT MAJEUR A LA COUR DU ROI RAMATHIBODI II (1491-1529) : LA PREMIÈRE AMBASSADE PORTUGAISE EN 1511.

Il reprit la mer en 1506 avec l’armada de Tristaô de Cunha, découvrit les îles Tristaô de Cunha  et explora les rivages de Madagascar. En 1507 avec Tristaô de Cunha, il s’empare de l’île de Socotora, lui assurant ainsi le contrôle du golfe d’Aden ; Avec 6 nefs et une fuste, il s’empare de nombreuses villes de la côte d’Arabie ; Il pénètre dans le golfe persique, soumet Ormuz, la métropole commerciale, malgré les 200 navires qui protègent le port et les 20 000 hommes massés sur la plage. Dès octobre, il y élèvera une forteresse puis une factorerie, qui sera prospère. Mais nous ne pouvons ici raconter toutes les péripéties, tous les combats qu’il mènera ensuite, ses revers, ses différends avec  D. Francisco de Almeida ; son échec à Calicut, et comment il se reprendra par deux fois pour conquérir  Goa, et y fixer son gouvernement, et parvenir ensuite à chasser de l’Océan Indien  tous les trafiquants musulmans …

RH 25. UN ÉVÉNEMENT MAJEUR A LA COUR DU ROI RAMATHIBODI II (1491-1529) : LA PREMIÈRE AMBASSADE PORTUGAISE EN 1511.

Bref, en 1509, il devient le gouverneur des Indes portugaises avec le titre de vice-roi, jusqu’à sa mort à Goa en 1515. Il n’aura de cesse de développer les fondations coloniales et de s’assurer de nouveaux points d’appui, d’autres marchés. Il poursuivra l’œuvre entreprise par Franscisco de Almeida, le 1er vice-roi des rois Indes, pour contrôler l’Océan indien en s’emparant des trois points qui commandent le passage des marchandises, à savoir Ormuz (précédemment en1507) à l’entrée du golfe persique, Goa (1510), capitale de l'« Estado da India », puis la côte de Malabar et Cochin, et Malacca en 1511 qui contrôle le golfe de Malacca, permettant ensuite aux Portugais d’étendre leur domination jusqu’aux Moluques, îles riche en épices, sachant que le poivre, les clous de girofle, la noix de muscade et la cannelle se vendent à prix d'or sur les marchés européens.

RH 25. UN ÉVÉNEMENT MAJEUR A LA COUR DU ROI RAMATHIBODI II (1491-1529) : LA PREMIÈRE AMBASSADE PORTUGAISE EN 1511.

De ces expéditions, naquit peu à peu le système des carreiras (routes maritimes du commerce de la royauté) reliant les ports asiatiques comme Pulicat et Malacca, ou Malacca et Chittagong (au Bengale).

 Les Portugais entraient donc dans l’histoire siamoise en 1511.

Ainsi le 2 mai 1511, nous assure Aquarone, Alphonse d’Albuquerque embarque 1400 soldats sur 19 vaisseaux à Cochin pour libérer des marins portugais à Malacca qui avaient été fait prisonniers en 1508 lors d’une expédition commerciale menée par Diego Lopez de Sequeira.

RH 25. UN ÉVÉNEMENT MAJEUR A LA COUR DU ROI RAMATHIBODI II (1491-1529) : LA PREMIÈRE AMBASSADE PORTUGAISE EN 1511.

(Michel Jacq-Hergoualc’h, évoque  une attaque de représailles  d’Albuquerque en juin 1509 qui  aurait pris Malacca, mais qui n’aurait pas achevé la conquête !) ( Cf. (4), p.13)

Deux mois plus tard donc,  Alphonse d’Albuquerque, après des combats épiques prend Malacca en juillet 1511 (Le 24 juillet ?), expulse le sultan. Il construit un fort, une église, laisse une bonne garnison et une partie de sa flotte. (Malacca restera durant 130 ans sous domination portugaise)

RH 25. UN ÉVÉNEMENT MAJEUR A LA COUR DU ROI RAMATHIBODI II (1491-1529) : LA PREMIÈRE AMBASSADE PORTUGAISE EN 1511.

Dès lors avec l’aide de la communauté marchande de la ville : des Tamouls, ou des Kélings, marchands renommés, Albuquerque et son représentant à Malacca, cherchèrent à établir des contacts dans d’autres lieux du littoral du golfe de Bengale, dans les îles de l’Asie du Sud-Est et en Extrême-Orient. Des bateaux se rendirent à Martaban en Birmanie, à Pulicat au sud-est de l’Inde, aux Moluques… Des ambassadeurs furent envoyés à Java, aux Moluques et au … Siam.

RH 25. UN ÉVÉNEMENT MAJEUR A LA COUR DU ROI RAMATHIBODI II (1491-1529) : LA PREMIÈRE AMBASSADE PORTUGAISE EN 1511.

Les premières ambassades  portugaises à la Cour du roi Ramathobodi II (1491-1529)

Michel Jacq-Hergoualc’h, consacrent 5 pages à ces trois ambassades portugaises, dans son chapitre  « Les premiers européens : des commerçants portugais au XVe siècle », (pp. 13-23) (4), et Rita Bernades de Carvalho 4 pages dans son master,  intitulé « La présence portugaise à Ayutthaya (Siam) aux XVIe et XVIIe siècles »(5) Quatre de nos articles précédents évoquent ce sujet (6)

La première ambassade portugaise de Duarte Fernandes en juillet 1511 auprès du roi du Siam.

RH 25. UN ÉVÉNEMENT MAJEUR A LA COUR DU ROI RAMATHIBODI II (1491-1529) : LA PREMIÈRE AMBASSADE PORTUGAISE EN 1511.

Alors que Malacca est assiégé et n’est pas encore prise, Afonso de Albuquerque envoie Duarte Fernandès, qui avait été  prisonnier depuis deux ans à Malacca, et parlait le malais et avait des bases en thaï, comme ambassadeur à la Cour d’Ayutthaya, pour envisager un partenariat commercial, lui proposer son appui, et  lui suggérer qu’il pourrait y gouverner.

Michel Jacq-Hergoualc’h décrit l’audience, les présents échangés, la teneur de la lettre du roi du Portugal, qui pour rassurer le roi du Siam, lui  proposait de le servir en toute chose et lui offrait l’aide de quelques capitaines et autre assistance militaire pour ses conflits éventuels contre les pays voisins ; Comment le roi s’informa et reçut avec bienveillance l’envoyé portugais.

Le roi Ramathibodi II envoya, en réponse, une ambassade à Malacca avec une  lettre et des présents qui furent bien accueillis.

RH 25. UN ÉVÉNEMENT MAJEUR A LA COUR DU ROI RAMATHIBODI II (1491-1529) : LA PREMIÈRE AMBASSADE PORTUGAISE EN 1511.

La seconde  ambassade portugaise d’Antonio de Miranda de Azevedo en janvier 1512,

Alfonse de Albuquerque a un problème alimentaire urgent à résoudre après la prise de Malacca en 1511 et  il doit rassurer le roi du Siam. Aussi envoie-t-il une autre ambassade de sept membres dirigée par Antonio de Miranda de Azevedo auprès du roi Ramathibodi II, avec des instructions précises (Jacq-Hergoualc’h donne un extrait de la lettre d’Albuquerque au roi). Elle accompagnera l’ambassade siamoise dans son voyage retour.

Elle était composée entre autre de Duarte Coelho et de Manuel Fragoso qui sera chargé de rédiger un rapport sur les marchandises, habits, habitudes des Siamois ainsi que  de localiser les ports ainsi que tout autre information susceptible d’être utile. (Jacq-Hergoualc’h précise en note que Manuel Fragoso restera deux ans et repartit avec une ambassade siamoise à Goa, mais que le rapport doit dormir dans quelque dépôt d’archives). L’ambassade proposera une aide militaire (hommes et armes) et une alliance, pensant certainement à une contre-offensive du sultan de Malacca.

RH 25. UN ÉVÉNEMENT MAJEUR A LA COUR DU ROI RAMATHIBODI II (1491-1529) : LA PREMIÈRE AMBASSADE PORTUGAISE EN 1511.

Le roi acceptera l’offre portugaise et enverra une jonque de riz avec une ambassade siamoise pour le retour de Miranda de Azevedo. Elle sera reçue en 1513 en grande pompe par Rui de Brito, le capitaine de Malacca. L’ambassade siamoise réclamera la gouvernance de Malacca, qui ne lui fut pas accordée, bien entendu. Elle avait pu apprécier la puissance portugaise et le profit que l’on pouvait tirer de cette nouvelle alliance. (In notre article 78, et le master de Rita Bernades de Carvalho (5))

RH 25. UN ÉVÉNEMENT MAJEUR A LA COUR DU ROI RAMATHIBODI II (1491-1529) : LA PREMIÈRE AMBASSADE PORTUGAISE EN 1511.

Une troisième ambassade siamoise repartit avec les Portugais pour arriver à Malacca avant le 6 janvier 1514, puisque une lettre datée de Rui de Brito (le capitaine de Malacca) envoyée à Albuquerque en raconte la teneur. De Brito l’informe sur le bon accueil, les présents offerts par le roi siamois, leur faible tentative diplomatique de prétendre gouverner Malacca selon une promesse qu’Albuquerque aurait écrite, sur les explications données avec courtoisie pour les rassurer, quant à la paix et au commerce, « comme il en était dans le passé ». Ils virent notre force et « ils partirent satisfait de cette paix que je leur offrais ».

Jacq-Hergoualc’h, judicieusement, explique que l’offre de paix fut d’autant plus mieux accueilli, que le roi Ramathibodi II, comme son prédécesseur avait fort à faire avec le royaume de Chiangmai, son voisin du Nord. Il évoque des conflits en 1507, 1508 et 1510. « En 1513, un général de Chiangmai envahit même Sukhotai et Khamphaengphet et en 1515, ces deux régions furent purement et simplement annexées par l’envahisseur ».

RH 25. UN ÉVÉNEMENT MAJEUR A LA COUR DU ROI RAMATHIBODI II (1491-1529) : LA PREMIÈRE AMBASSADE PORTUGAISE EN 1511.

La première, de Madame Rita Bernades de Carvalho.(5)

La trsisième ambassade est menée encore par  Duarte Fernandès, qui doit tenter de résoudre le 1er conflit portugais-thaï. En  effet, le roi Ramathibodi II est fort mécontent d’apprendre  que les Portugais ont incendié la capitale de Queda, un petit état musulman, vassal d’Ayutthaya, en 1516. En 1518, le neveu du gouverneur (D. Aleixos Menezes) venant d’arriver à Malacca, se rend compte de l’erreur et de ses conséquences possibles et envoie Duarte Fernandès pour apaiser le roi, renouer les liens amicaux et proposer aux Siamois la possibilité de s’installer à Malacca (En manque d’habitants). Il est suggéré que des intérêts mutuels ont permis le succès de cette ambassade. (In 78 et (5))

RH 25. UN ÉVÉNEMENT MAJEUR A LA COUR DU ROI RAMATHIBODI II (1491-1529) : LA PREMIÈRE AMBASSADE PORTUGAISE EN 1511.

La seconde version de Jacq-Hergoualc’h. (In (4))

 « La situation entre les deux pays évolua  à partir de 1518 avec l’arrivée à Malacca de D. Aleixo de Menezez, nanti de pouvoirs spéciaux. » D. Aleixo de Menezez dépêche  aussitôt Duarte Coehlo qui avait fait partie de l’ambassade d’ Antonio de Miranda- au roi Ramathibodi II, mais muni cette fois de lettres et de présents du roi Don Manuel.

Le roi du Siam dut être satisfait de la teneur des lettres du roi du Portugal  puisqu’ « il fit ériger, à la manière des usages sacramentaux de notre religion, une grande croix de bois orné à sa base des armes de ce royaume, dans l’endroit le plus en vue de la ville en souvenir et en témoignage de la paix jurée ». (de Barros Joao).

Jacq-Hergoualc’h, signale que « c’est le premier témoignage flagrant de l’étonnante tolérance religieuse qui était de règle  dans ce pays, en même temps que le premier signe concret d’une création religieuse européenne au Siam ». (p.17)

RH 25. UN ÉVÉNEMENT MAJEUR A LA COUR DU ROI RAMATHIBODI II (1491-1529) : LA PREMIÈRE AMBASSADE PORTUGAISE EN 1511.

Il est dit aussi que le roi du Siam envoya à Duarte Coelho « de la ville de Hudia, en novembre 1519, trois navires, l’un lui appartenant, et deux autres que ce même roi lui confia pour sa protection contre les flottes du roi de Bantam » ! (…) L’accord prévoyait « la possibilité de faire du commerce au Siam,  à Ayutthaya certes, mais aussi à Tenasserim, à Mergui, à Pattani et à Nakhonsrithammarat et cela grâce à des privilèges spéciaux ; de plus la liberté religieuse leur était offerte, à une époque où elle était la chose du monde la moins partagée. En échange le Siam recevait des fusils et des munitions et l’aide de conseillers militaires grâce auxquels le roi Ramathibodi II put réorganiser son armée, et être victorieux en 1518 des armées du Prince de Chiengmai qui avait envahi le Nord du royaume ».

Guy  Lubeigt assure également qu’en 1518 Duarte Coelho  a signé un pacte avec le roi du Siam lui assurant la liberté de commerce avec les ports sous l’autorité siamoise, comme Ligor, Pattani, Tagala (Près de Martaban), Tawai, Mergui et Tenasserim. (6)  

On peut considérer que « cet accord » de 1518 est le premier pacte commercial établi entre un pays européen – ici le Portugal - et le roi d’Ayutthaya. D’autres suivront avec les Japonais, Espagnols, Hollandais, Anglais et Français … (7) et (8).

RH 25. UN ÉVÉNEMENT MAJEUR A LA COUR DU ROI RAMATHIBODI II (1491-1529) : LA PREMIÈRE AMBASSADE PORTUGAISE EN 1511.

Sources et références.

 

(1) RH 24 - LE ROI RAMATHIBODI II  (1491-1529)

http://www.alainbernardenthailande.com/2017/11/rh-24-le-roi-ramathibodi-ii-1491-1529-ou-chetthathirat-i.html

 

(2) Jean-Baptiste Aquarone et Jean Filloziat, « L’aventure portugaise dans les mers de l’Inde », Bulletin de l’Association Guillaume Budé, 1953, vol 1, n°3, pp. 62-79 : http://www.persee.fr/doc/bude_0004-5527_1953_num_1_3_4563

 

(3) Mais que représente Malacca à cette époque ?

Malacca est une cité-Etat, composé principalement de Malais, mais aussi de résidents étrangers comme les Tamouls, les Javanais et les Chinois, peuplé de 100 000 à 200 000 habitants  gouverné par un sultan qui  depuis le milieu du XVe siècle est le principal port des navires arabes, indiens et chinois, avec les grandes cités maritimes chinoises ;  et dont l’influence se faisait sentir jusqu’à l’extrême limite de l’archipel indonésien et du golfe persique.

RH 25. UN ÉVÉNEMENT MAJEUR A LA COUR DU ROI RAMATHIBODI II (1491-1529) : LA PREMIÈRE AMBASSADE PORTUGAISE EN 1511.

(4) Michel Jacq-Hergoualc’h, « Les premiers européens : des commerçants portugais au XVe siècle », pp. 13-23, in « L’Europe et le Siam du XVIe au XVIIIe siècle, Apports culturels », L’Harmattan,  1993.

 

(5) Mémoire de Master de Madame Rita Bernades de Carvalho,  intitulé « La présence portugaise à Ayutthaya (Siam) aux XVIe et XVIIe siècles », Ecole pratique des Hautes Etudes, 4ème Section Sciences Historiques et Philologiques, Paris, 2006

http://www.cham.fcsh.unl.pt/ext/files/varia/tese_ritacarvalho.pdf

 

(6) « Ancient transpeninsular trade roads and rivalries over the Tenasserim coast »,  (p. 67),  In Nguyên Thê Anh et Yoshiaki Ishizawa, « Commerce et Navigation en Asie du Sud-Est », L’Harmattan, 1999

 

(7) Nos articles sur le sujet :

« 74. Introduction aux  relations internationales du Siam jusqu’au XVIIe siècle. » http://www.alainbernardenthailande.com/article-74-introduction-aux-relations-internationales-du-siam-jusqu-au-xviieme-siecle-116732188.html

77. L’Arrivée des premiers Européens au Siam : les Portugais.

http://www.alainbernardenthailande.com/article-77-l-arrivee-des-premiers-europeens-au-siam-les-portugais-117326794.html

78. Les Portugais au royaume du Siam au XVIe siècle, selon Madame Rita Bernades de Carvalho. http://www.alainbernardenthailande.com/article-78-les-portugais-au-royaume-du-siam-au-xvie-siecle-selon-madame-rita-de-carvalho-117349717.html

Et

75. Les relations du Siam avec les Européens (XVI-XVIIème siècle).

http://www.alainbernardenthailande.com/article-75-les-relations-du-siam-avec-les-europeens-xvi-xvii-eme-siecle-116732358.html

Cf. aussi : Un excellent article de Philippe Norel s’appuyant sur un témoin majeur Tomé Pires, témoin et chroniqueur de la conquête de Malacca par les Portugais. Cf. http://blogs.histoireglobale.com/tag/malacca

Bertrand J. Terwiel, « Early Ayutthaya and Foreign trade, some questions », pp. 77-90

 

(8) Cette aventure siamoise se situe dans le cadre beaucoup plus vaste de la création du premier empire colonial de l'histoire moderne, un ensemble de territoires répartis sur cinq continents sous souveraineté portugaise, suite des explorations asiatiques et américaines réalisées à l'époque des grandes découvertes. Cet empire s'étendait sur un territoire incluant aujourd'hui 60 états souverains différents. Ce fut aussi le plus durable des empires coloniaux européens modernes. La présence portugaise hors d'Europe a duré presque six siècles sous trois dynasties (Aviz, Habsbourg, Bragance) et une république. En 1975, la plupart des colonies accédèrent à l’indépendance, et Macao  fut en 1999 le dernier territoire d'outre-mer sous souveraineté portugaise.

 

RH 25. UN ÉVÉNEMENT MAJEUR A LA COUR DU ROI RAMATHIBODI II (1491-1529) : LA PREMIÈRE AMBASSADE PORTUGAISE EN 1511.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Mélina 30/01/2018 17:32

Bonjour. très bel article. très intéressant. un beau blog. n'hésitez pas à visiter mon univers. lien sur pseudo. à bientôt. bises

grande-et-petites-histoires-de-la-thailande.over-b 31/01/2018 03:06

Merci.

shana lilie 30/01/2018 02:03

Beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte. un blog très intéressant. J'aime beaucoup. N'hésitez pas à visiter mon blog (lien sur pseudo). au plaisir

grande-et-petites-histoires-de-la-thailande.over-b 30/01/2018 05:28

Merci pour vos compliments. Cela fait toujours plaisir.

Garibondy 25/01/2018 10:17

Bonjour, tout d'anord merci et bravo pour votre blog passionnant que je parcours avec beaucoup d'interet depuis que je l'ai découvert. J'imagine l'énorme travail de documentation que cela représente ! J'ai eu connaissance de votre blog par le biais du blog d'Alain Udon au hasard de mes recherches sur la Thailande. Apparemment, ce dernier n'a subitement plus publié d'articles courant de l'année 2015. Pouvez-vous me dire si il a arrêté ses publications (rien de grave j'espére) ou s'il publie encore sur un autre média (facebook, twitter, insta...). Par avance merci de votre réponse,
Salutations,
Cécile, (nostalgique de la Thailande depuis la découverte de ce pays lors d'un voyage il y a 2 ans, j'y ai de la famille installée là-bas (Bankok/Hua-Hin)

grande-et-petites-histoires-de-la-thailande.over-b 25/01/2018 13:03

Merci pour l'intérêt que vous portez à la Thaïlande et à notre blog.

Quant-à celui d'Alain, il est toujours accessible et vous pouvez donc lui poser la question.