Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des Grande-et-petites-histoires-de-la-thaïlande.over-blog.com
  • : Alain et Bernard, 2 retraités, mariés avec des femmes de l'Isan,veulent partager leurs découvertes de la Thaïlande et de l'Isan à travers la Grande Histoire et ses petites histoires,culturelles,politiques,sociales ...et de l'actualité.
  • Contact

Compteur de visite

Rechercher Dans Ce Blog

Pourquoi ce blog ?

  Il était une fois Alain, Bernard …ils prirent leur retraite en Isan, se marièrent avec une Isan, se rencontrèrent, discutèrent, décidèrent un  jour de créer un BLOG, ce blog : alainbernardenthailande.com

Ils voulaient partager, échanger, raconter ce qu’ils avaient appris sur la Thaïlande, son histoire, sa culture, comprendre son « actualité ». Ils n’étaient pas historiens, n’en savaient peut-être pas plus que vous, mais ils voulaient proposer un chemin possible. Ils ont pensé commencer par l’histoire des relations franco-thaïes depuis Louis XIV,et ensuite ils ont proposé leur vision de l'Isan ..........

(suite cliquez)   POURQUOI CE BLOG ?

Pour nous contacter . alainbernardenthailande@gmail.com

Merci d’être venu consulter ce blog. Si vous avez besoin de renseignements ou des informations à nous communiquer vous pouvez nous joindre sur alainbenardenthailande@gmail.com

20 juin 2018 3 20 /06 /juin /2018 22:35

 

 

 

Nous avons dans un article du mois de mars 2016 parlé – avec un certain sourire  -  du très célèbre « sourire thaï » (1)… Amazing Thailand, the land of the smiles ». N’en citons que les premières lignes : « Tout le monde connait le slogan touristique de « la Thaïlande, le pays du sourire ». Il est de plus confirmé régulièrement par de nombreux touristes et par de multiples reportages télévisés, consacrés aux « charmes » de la Thaïlande : son exotisme, son soleil,  ses belles plages, ses temples, ses bonzes, ses escapades gourmandes (!), ses hôtels de qualité et ce pour toutes les bourses, les sourires de ses habitants et de ses « hôtesses », etc. Certains touristes et expatriés y voient l’image même du paradis.  

 

 

Mieux vaut en rester là, nous consacrerons dans quelque temps un chapitre spécial à ce sujet dégoulinant de lieux communs dans « notre dictionnaire des idées reçues », soyez-en assurés.

 

 

Un incident récent (9 mai 2018) a été relaté par la presse qui mérite bien évidemment d’apporter de l’eau à notre moulin : Les Chinois (ou certains d’entre eux ?) se plaignent de n’avoir pas été accueillis avec les égards dus à leur rang ou à ce qu’ils croient être leur rang. 

 

 

Effectivement sur les 35 millions de touristes étrangers (60 millions attendus d’ici 2030) les Chinois en constituent maintenant l'essentiel. Ils s’agglutinent dans leurs charters organisés en particulier par une société thaïe « Taweesit Express Ltd » qui semble être la filiale d’une société chinoise.

 

 

N’oubliez pas ce nom ! Ils débarquent à Don Muang 2.000 par jour, accueilli par une hôtesse en costume traditionnel qui doit à la fois les saluer d’un « waï », sommaire il est vrai, leur passer un collier de fleurs de jasmin autour du cou et poser à leurs côtés pour la photographie traditionnel avant de les embarquer dans leurs autobus sans plus pousser d’autre sourire que de soulagement en attendant un autre vol. Elles sont deux « flowers garland girls » pour cette cérémonie qui permettra à nos Chinois de ramener d’inoubliables souvenirs photographiques.

 

 

Le troupeau arrive au fil des vols… 2.000 par jour, la procédure se déroule 5 fois à la minute pour 300 baths par jour. Les pourboires sont rarissimes, les Chinois sont réputés pour leur pingrerie (mais ils ne sont pas les seuls, soyons justes). Ces chiffres ne résultent pas de notre imagination, ils ont été donnés par un représentant de « Employers’ Confederation of Thailand », une importante organisation patronale (voir nos sources en fin d’article).

 

 

Le 9 mai 2018, la police touristique a convoqué l’une des hôtesses dont le nom reste confidentiel mais pas l’image et l’a contrainte à s'excuser pour avoir « porté atteinte à l'image touristique de la Thaïlande » sur plainte de l’un ou de plusieurs membres du troupeau. Elle apparaît sur des « clips vidéo » largement partagés sur les médias sociaux thaïs et chinois. Nous l’y voyons distribuant les guirlandes de fleurs de jasmin en affichant un sourire plutôt forcé qui disparait rapidement lorsque le touriste monte dans son autobus.

 


Beaucoup de Chinois s’en sont gaussés sur leurs pages « facebook » et sur « Youtube » mais nous ne lisons ni ne comprenons le chinois. Selon le commandant de la police touristique Surachet Hakpan, ce comportement a suscité des parodies sur l’application vidéo chinoise appelée Tik Tok, répandues sur « facebook » jusque chez les internautes thaïs. Il s’est alors cru obligé de tenir une conférence de presse pour s'excuser auprès du public pour sa mauvaise conduite. Elle a dû s’excuser publiquement, des procédés que l’on croyait oubliés depuis les heures les plus sinistres des procès de Moscou ...

...

et de Pékin !

 

 

L’employeur, Taweesit Chokesermwong, a déclaré aux médias qu'il l'avait déjà limogé et qu'une autre hôtesse apparaissant sur les clips, ainsi que d'autres membres du personnel, y compris le caméraman, ont également été mis à pied pour une semaine. Selon l'une des hôtesses qui a pris la parole lors de la conférence de presse, il s’agissait d’une journée chaude et qu'elles étaient épuisées par le travail. Et pour être juste, les robes traditionnelles sont sous la chaleur de l’été plus difficile à porter que les shorts et les chemisettes des touristes.

 

 

Il faut bien évidemment rendre hommage à Sopon Pornchokchai, membre du comité directeur du syndicat patronal qui, après avoir regardé les vidéos litigieuses a affirmé publiquement que l'hôtesse faisait un excellent travail dans des conditions difficiles dans la chaleur de Bangkok. Il a donc suggéré à l'employeur d'embaucher plus d'hôtesses pour réduire la charge de travail et améliorer le moral des employés dans ce travail de robot. Il a en outre sévèrement vilipendé l'employeur et la police pour avoir organisé cette conférence de presse et avoir forcé cette jeune fille à s'excuser devant tout le pays comme si elle était une criminelle en ajoutant pour terminer que celui qui devrait être condamné pour avoir dégradé l'image du tourisme thaï était l'employeur lui-même pour imposer de telles conditions de travail qui pourrait justifier une condamnation devant le Conseil des prud’hommes. Il a condamné les médias pour avoir rapporté cet incident sans censurer le visage de l'hôtesse – ce que nous avons pris soin de faire bien qu’elle soit ravissante - parce qu'il lui rendrait difficile la tâche de trouver un nouvel emploi.

 

 

 

Il a enfin exhorté le public à manifester sa sympathie avec la fille licenciée pour avoir distribué de « faux sourires » aux touristes chinois. Comment pourrions-nous ne pas nous associer à cette démarche ?

 

Mais tout doit évidemment se terminer sur un sourire : un caricaturiste populaire a conseillé aux employeurs de former leurs hôtesses à pratiquer le sourire et le « waï » respectueux comme celui que fit un commandant de police devant un milliardaire accusé de braconnage.

 

 

NOTE

 

(1) A 212 « LA THAÏLANDE, LE PAYS DU SOURIRE « JAUNE » ».

http://www.alainbernardenthailande.com/2016/03/a-212-la-thailande-le-pays-du-sourire-jaune.html

 

Sources

https://coconuts.co/bangkok/news/land-fake-smiles-thai-flower-garlands-girls-suspended-work-following-chinese-social-media-drama/

https://prachatai.com/english/node/7744?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+prachataienglish+%28Prachatai+in+English%29

http://www.khaosodenglish.com/news/crimecourtscalamity/2018/05/10/police-force-tour-hostess-to-apologize-for-not-smiling-video/

https://pattayaone.news/en/employers-confederation-stands-for-tour-hostess-sacked-for-not-smiling/

Tourisme culturel chinois en Thaïlande : 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires