Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des Grande-et-petites-histoires-de-la-thaïlande.over-blog.com
  • : Alain et Bernard, 2 retraités, mariés avec des femmes de l'Isan,veulent partager leurs découvertes de la Thaïlande et de l'Isan à travers la Grande Histoire et ses petites histoires,culturelles,politiques,sociales ...et de l'actualité.
  • Contact

Compteur de visite

Rechercher Dans Ce Blog

Pourquoi ce blog ?

  Il était une fois Alain, Bernard …ils prirent leur retraite en Isan, se marièrent avec une Isan, se rencontrèrent, discutèrent, décidèrent un  jour de créer un BLOG, ce blog : alainbernardenthailande.com

Ils voulaient partager, échanger, raconter ce qu’ils avaient appris sur la Thaïlande, son histoire, sa culture, comprendre son « actualité ». Ils n’étaient pas historiens, n’en savaient peut-être pas plus que vous, mais ils voulaient proposer un chemin possible. Ils ont pensé commencer par l’histoire des relations franco-thaïes depuis Louis XIV,et ensuite ils ont proposé leur vision de l'Isan ..........

(suite cliquez)   POURQUOI CE BLOG ?

Pour nous contacter . alainbernardenthailande@gmail.com

Merci d’être venu consulter ce blog. Si vous avez besoin de renseignements ou des informations à nous communiquer vous pouvez nous joindre sur alainbenardenthailande@gmail.com

31 mai 2019 5 31 /05 /mai /2019 10:01

 

 

Notre propos n’est pas de vous donner de doctes considérations de géopolitique sur le scrutin mais simplement quelques observations sur son déroulement.

 

 

 

 

LA CONNAISSANCE DES RÉSULTATS

 

 

Nous pouvions évidement dès dimanche 20 heures (heure française) connaître les résultats au fur et à mesure de leur arrivée au Ministère de l’Intérieur sur le site :

https://elections.interieur.gouv.fr/europeennes-2019/

 

 

 

La rapidité de leur arrivée dépendait évidemment de la durée des opérations de dépouillement, grands villes ou campagnes. Pour la circonscription des Français de l’étranger ce fut évidemment un peu plus long mais malheureusement le Ministère ne ventile pas selon les pays. Nous n’y trouvâmes donc pas les résultats de la Thaïlande. Ils n’apparurent que partiellement le lundi et le mardi essentiellement sur le site de Gavroche. Nous pouvions espérer mieux d’autres sites virtuels d’autant que nous pouvions dès lundi matin avoir le résultat de la Slovaquie ou d’autres pays plus ou moins exotiques. Les résultats officiels sont disponibles depuis le 29 sur le site de l’Ambassade :

https://th.ambafrance.org/-Elections-europeennes-2019-1043-

 

 

QUELQUES OBSERVATIONS SUR LES SONDAGES ET LES RÉSULTATS.

 

 

 

 

Les sondeurs en France se sont sur un plan général couverts comme il se doit de ridicule en prévoyant une abstention  massive alors qu’elle fut sur le plan national inférieure à 50 %. Le score des Verts  à 13,80 %

 

 

 

... fut inattendu tout comme celui de l’écroulement massif des deux listes représentant les partis qui ont gouverné successivement la France avant celui d’Emmanuel Macron. Imprévu aussi l’échec retentissant de ceux qui ont quitté le navire principal pour créer leur petite barque indépendante. Ce dimanche, c’est Florian Philippot

 

 

 

....et Benoît Hamon qui en ont fait les frais.

 

 

 

Leur tentative d’émancipation des appareils qui les ont faits n’a pas payé. Elle ne paye jamais. Pour le reste nous avons été abreuvés de sondages au cours de la période de la campagne électorale, l’essentiel étant de prévoir si Saint Georges allait terrasser le démon ou si le démon allait triompher de Saint Georges. Pour appliquer l’un ou l’autre de ces qualificatifs à l’hologramme du Président Macron ou au clone de Marine Le Pen, à vous de le faire en fonction de vos propres choix. Dans les sondages, nous passions tantôt de 22 vs 24 à 24 vs 23 : qui va arriver en tête du RN et de LREM ? Qui va gagner de Macron ou de Marine Le Pen ? Qui des deux aujourd’hui progresse ou recule d’un demi-point ? Pour arriver sur le terrain à un 23,31% contre 22,41%. Il n’y a guère que 200.000 voix qui séparent l’ange et le démon et guère moins de 1 % en pourcentage étant précisé sans faire de mauvais esprit que l’un et l’autre ne pèsent guère plus que 10 % du corps électoral ce qui est loin de correspondre à un soutien massif. Cela ressemble étrangement à un match nul.

 

 

 

 

 

Et la Thaïlande ?

 

 

Elle s’est d’abord signalée par une abstention massive – nous y reviendrons – de plus de 75 %.

 

A l’inverse de la métropole, Saint Georges a triomphé du démon à moins que vous ne préfériez lire : le démon a triomphé de Saint Georges, 638 voir pour le REM....

 

 

et 529 pour le RN .......

 

 

.... ce qui donne les pourcentages de 31,84 contre 26,40% ou, beaucoup moins reluisants en pourcentage des inscrits de 7,61 contre 6,31  %. Comme en métropole, les verts cartonnent avec 237 voix soit 11,83% (2,83% des inscrits). Comme en métropole encore, les deux représentants des partis qui ont gouverné successivement la France pendant 10 ans sont balayés : Le jeune Bellamy n’obtient que 149 voix (7,44 % et 1,78% des inscrits)

 

 

et le score de Raphaël Glucksmann est un peu moins dérisoire avec 237 voix (11,83 % et 2,83 % des inscrits).

 

 

Comme en métropole encore, les deux transfuges sont anéantis, Benoît Hamon avec 29 voix (1,45 % et 0,35 %) mais moins que Florian Philippot avec 3 voix (0,15 % et 0,04%). Il faut évidemment signaler le score exceptionnel de François ASSELINEAU avec 117 voix (5,84% et 1,40%), tout étant relatif bien sûr mais en le comparant avec son score national (1,17 % et 0,56 %).

 

 

Ses voix viennent de Pattaya pour 27 d’entre elles, de Phuket pour 22, 14 de Chiangmai et les autres de  Bangkok. Il est d’usage de saluer la lanterne rouge, nous le faisons avec le sourire c’est en l’occurrence la liste royaliste de M. Robert de Prevoisin qui est crédité d’une seule voix sur Bangkok. 17 listes n’ont eu aucun électeur, cela tient probablement au fait que, n’ayant pas les moyens de financer l’impression des bulletins de vote, il appartenait au volontaire d’aller les chercher sur Internet et de les imprimer.

 

 

Ces résultats sont également et surtout significatifs car ils démontrent l’existence chez les résidents d’une Thaïlande coupée en deux comme en métropole, les résultats de Neuilly, Levallois et Versailles ne sont pas ceux de Marseille ou d’Avignon. Dans les autres circonscriptions, c’est en effet la liste du Rassemblement national qui l’emporte et parfois de très loin : 63 contre 59 à Chiangmai, 197 contre 93 à Pattaya, 107 contre 42 à Phukhet. Il est difficile de savoir ce qu’aurait pu être le vote de l’Isan puisque nous avons plus ou moins directement été écartés du scrutin.

 

 

LES ABSTENTIONS

 

Il y avait 8.384 inscrits. Il y eut 6.344 abstentions (75,67%) , 2.040 votants (24,33%), 8 bulletins blancs (0,10%) et 28 bulletins nuls (0,33%)  soit 2 004 suffrages exprimés   (23,90%). Compte tenu du choix entre 34 listes, il est tout de même singulier que 36 électeurs soient allés manifester leur mauvaise humeur en votant blanc ou nul.

 

Il est lassant de lire sur des blogs ou des forums au sujet de ce pourcentage toujours les mêmes rengaines : si vous ne vous intéressez pas à la politique, la politique s’intéressera à vous (ce dont nous nous apercevons tous les jours d’ailleurs !) ou encore n’allez pas vous plaindre puisque vous ne votez pas ou des sermons destinés à nous culpabiliser (nous sommes deux abstentionnistes de mai 2019) du style voter est un droit, c’est aussi un devoir,  stupidité suprême puisque le droit de vote est aussi le droit de ne pas voter.

 

L’abstention a évidemment plusieurs causes, ne parlons pas de celle des pécheurs de goujons. Il y a une raison de principe et une raison matérielle. Nous ne nous hasarderons pas à pérorer sur le point de savoir laquelle des deux est prioritaire en Thaïlande.

 

 

Raison de principe

 

Il est permis de s’interroger sur le rôle exact de ces élus qui vont percevoir 10.000 euros par mois compte tenu des avantages annexes dont ils usent et souvent abusent, alors qu’en matière européenne, le souverain mépris ouvertement manifesté à l’égard des électeurs est patent.

 

 

Nous en avons évidemment deux exemples présents à l’esprit :

 

En France, il n’y a pas 15 ans, en 2005, un référendum avec une participation massive (69,74 %) conduit au rejet (54,87 % contre 45,13 %) du projet de traité dit de Lisbonne établissent une constitution pour l’Europe. Nous apprîmes alors que ceux qui avaient voté « non » étaient des imbéciles  et le traité fut approuvé par les parlementaires au terme de manœuvres tortueuses puisqu’il fallut une révision de la constitution en congrès (Assemblée nationale plus Sénat) pour permette la ratification d’un traité rejeté par les électeurs. En bon français, ce fut un contournement pur et simple de la volonté populaire.

 

 

Plus récemment, traversons la Manche, en 2016 au Royaume-Uni une feuille de route sans équivoque a été tracée pour la sortie de l’Union européenne. Le refus de Theresa May de s’incliner devant la volonté populaire  a réussi à précipiter son pays dans un chaos qui dure depuis 3 ans et qui a plongé la Grande-Bretagne dans la paralysie politique la plus totale. Elle a fini par quitter la scène en pleurant pour laisser la place au Brexit Party de Nigel Farage, ce qu’il est convenu d’appeler un « populiste pur et dur ».  N’épiloguons pas.

 

 

 

Raisons matérielles

 

Si l’on souhaite user de notre droit de vote, il faut pouvoir le faire. La Thaïlande fait environ 1.600 kilomètres du nord au sud et il y a des inscrits partout. En dehors du vote à l’urne,  nous avons connu le vote par Internet qui a fonctionné plus ou moins bien, plutôt moins que plus mais qui a fonctionné. C’est celui qu’a choisi la Suisse au moins pour sa dernière « votation » sans problèmes particuliers. Nous avons eu droit aussi au vote par correspondance. Ce fut une honteuse cacophonie puisque pratiquement partout dans le pays ceux qui l’avaient demandé ne reçurent le matériel que quelques jours après le scrutin.

 

En ce qui concerne le vote à l’urne, nous eûmes en 2017, nous parlons pour l’Isan, la chance d’avoir un bureau de vote à Khonkaen à la diligence de notre consul honoraire. Cette fois-ci, l’Ambassade n’a organisé que cinq points de vote, deux à Bangkok dans les locaux de l’ambassade, un à Phuket sous l’égide de son consul honoraire, un à Chiangmai sous l’égide de son consul honoraire, un autre à Pattaya sous l’égide d’on ne sait qui puisqu’il n’y a plus de consul honoraire. Pas plus de vote électronique que de vote par correspondance comme vous pouvez vous en douter. Il y a trois autres consulats honoraires qui ont été « oubliés », Suratthani-Koh Samui, Hua Hin et Khonkaen. L’organisation d’un bureau de vote ne semble pas être d’une complexité extrême, trouver un local d’abord, la présence du consul honoraire, celle d’un employé du consulat central, combien sont-ils ? C’est difficile à savoir puisque le budget des Ambassades est d’une totale opacité. Il faut enfin trouver ses assesseurs ce qui n’est pas tâche difficile, les bons républicains ne manquent jamais pour accomplir cette noble corvée.

 

 

Les électeurs de l’Isan, nous étions 445 inscrits en 2017, ont donc été conviés selon leur matricule dans l’un des deux bureaux de votre de Bangkok. Il serait amusant de savoir combien se sont déplacés ? Gageons qu’il n’y en a eu aucun. Lorsque nous avons bénéficié du bureau de votre à Khonkaen, la participation aux deux tours a tourné aux alentours de 25 %. Nous en avons alors donné une explication qui valait ce qu’elle valait, tous ne pouvant alors pas faire alors des centaines de kilomètres pour se rendre à l’urne (1).

 

Cette année ce fut évidemment  pire. Ne parlons que de la route : de Bungkan à Bangkok, il y a 613 kilomètres, de Mukdahan il y en a 550, de Kalasin, il y en a  440, de Udon, il y en a 600. Les sudistes ne sont guère mieux lotis puisque de Satun à Phuket, il y a 430 kilomètres.

 

 

Notons enfin ce qui nous semble par ailleurs une  certaine désinvolture des services consulaires : L’envoi aux électeurs de la sacro-sainte enveloppe contenant les professions de foi des candidats et leur bulletin de vote – tout au moins pour ceux qui avaient pu en financer l’impression (12 professions et 10 bulletins)  – est bien parti… mais de Paris , par courrier daté du 17 mai, l’enveloppe ne porte pas de cachet postal mentionnant la date de l’envoi. Les premiers courriers sont parvenus aux électeurs le lundi 27 et continuent à arriver. Or, plutôt que d’écouter d’abscons monologues ou d’interminables débats qui se résument le plus souvent en bordées d’injures, certains peuvent souhaiter de leur fauteuil se pencher paisiblement sur la lecture des professions de foi qui sont en général rédigées avec le plus grand soin. L’expédition depuis Paris serait – au dire d’employés du consulat – une obligation légale ? (2).

 

Ce plaisir nous a été refusé. Ceci dit, bien sûr, ce ne sont pas les 104 suffrages du second tour des élections présidentielles de 2017 (52 d’une part, 47 de l’autre et 7 blancs) qui auraient bouleversé le score final.

 

 

 

Doit-on conclure que les électeurs de Thaïlande (et d’ailleurs d’autres pays : abstention de 81,6 % au Vanuatu comme en Espagne, 69 % en Russie et surtout 81,64 % sur les 11 circonscriptions des Français de l’étranger …) se désintéressent de la chose publique ou qu’ils ne se sentent pas concernés par le débat européen ? Sentiment de l’inutilité du vote ? Impuissance des politiques à changer la vie ?

 

 

NOTES

 

(1) Voir notre article « ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE FRANCAISE 2017 EN THAILANDE : L’ISAN A CONTRE-COURANT » :

http://www.alainbernardenthailande.com/2017/05/election-presidentielle-francaise-2017-en-thailande-l-isan-a-contre-courant.html

 

(2) En dehors des textes d’ordre général, la loi organique n° 2016-1047 du 1er août 2016 « rénovant les modalités d'inscription sur les listes électorales des Français établis hors de France » ne semble pas le préciser ?

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Jamet 31/05/2019 16:44

Vous gagez "aucun votant d'Isan" ne se serait déplacé ?...eh bien j'en connais au moins 6...mon épouse, nos 2 filles et moi-même donc de Sisaket, et 2 amis, 1 de Ubon Rachathani et 1 de Sakhon Nakon...
Bien amicalement.

grande-et-petites-histoires-de-la-thailande.over-b 31/05/2019 21:11

félicitations à tous en particulier à celui de Sakon !

amitiés

regis 31/05/2019 06:27

Nous avons reçu le 29/05 les courriers pour aller voter le 26/05
à chaque fois même chose argent dépensé pour rien par l'administration...

grande-et-petites-histoires-de-la-thailande.over-b 31/05/2019 12:31

Ne vous plaignez pas, le mien est arrivé le 27 et celui d'Alain n'est pas pas arrivé le 31