Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des Grande-et-petites-histoires-de-la-thaïlande.over-blog.com
  • Le blog des Grande-et-petites-histoires-de-la-thaïlande.over-blog.com
  • : Alain et Bernard, 2 retraités, mariés avec des femmes de l'Isan,veulent partager leurs découvertes de la Thaïlande et de l'Isan à travers la Grande Histoire et ses petites histoires,culturelles,politiques,sociales ...et de l'actualité.
  • Contact

Compteur de visite

Rechercher Dans Ce Blog

Pourquoi ce blog ?

  Il était une fois Alain, Bernard …ils prirent leur retraite en Isan, se marièrent avec une Isan, se rencontrèrent, discutèrent, décidèrent un  jour de créer un BLOG, ce blog : alainbernardenthailande.com

Ils voulaient partager, échanger, raconter ce qu’ils avaient appris sur la Thaïlande, son histoire, sa culture, comprendre son « actualité ». Ils n’étaient pas historiens, n’en savaient peut-être pas plus que vous, mais ils voulaient proposer un chemin possible. Ils ont pensé commencer par l’histoire des relations franco-thaïes depuis Louis XIV,et ensuite ils ont proposé leur vision de l'Isan ..........

(suite cliquez)   POURQUOI CE BLOG ?

Pour nous contacter

Merci d’être venu consulter ce blog. Si vous avez besoin de renseignements ou des informations à nous communiquer vous pouvez nous joindre sur blogthailande@yahoo.fr

28 décembre 2014 7 28 /12 /décembre /2014 00:01

titreLe mouvement des Scouts, (les tigreaux, les luksuea) est créé le 1er juillet 1911 par Rama VI, et sera intégré au cursus scolaire dès 1913. Sa progression fut rapide et’en 1922, on pouvait compter 21 500 scouts dans 177 compagnies.


Le mouvement fut conçu comme la branche junior des Tigres royaux. Le roi en énuméra les principes basés sur la fidélité au souverain, l’amour de la Nation, et la loyauté à la communauté. Il indiquait qu’il s’agissait bien d’enseigner au plus jeune âge les qualités patriotiques défendues par les Tigres sauvages. Ils prenaient part aux exercices, aux parades et participaient aux manœuvres annuelles. Ils avaient également leurs exercices et pratiques spécifiques (camping, aide aux personnes, aux pompiers, travaux manuels de menuiserie, tissage, etc.) …


Ce mouvement est toujours intégré aujourd’hui au cursus des écoles, sur la base du volontariat et le roi est leur Chef. Ils seraient  près de 1,5 million à prêter le serment devant le drapeau à « obéir aux chefs, être loyal au pays, la religion bouddhiste et au roi.


La filiation légitime du scoutisme thaï avec le mouvement fondé par Baden Powell.(1)

 

 Baden

Les scouts de Baden Powell, corps paramilitaire hiérarchisé, ne peuvent être comparés aux scouts (éclaireurs) américains de la conquête de l’ouest, corps informel de marginaux sans scrupules, glorifiés et idéalisés dans les westerns (ah ce John Wayne !). Jim Bowie,

 

Bowie

 

pour ne citer que lui, était un infâme trafiquant d’esclaves et sa célèbre « maitresse de fer » comme il qualifiait lui-même son coutelas forgé, dit-on dans du fer provenant d’un météorite, lui servit plus à égorger et scalper des Indiens qu’à trancher son pain, ils étaient de vrais « tigres sauvages ».

 

maitredsse de fer

 

Pourquoi cette référence animalière ?


C’est à la lecture du « Livre de la jungle » que Baden-Powell (qui était très lié à Kipling), eut l’idée de donner aux jeunes une formation paramilitaire avec un contenu initiatique et symbolique. L’autobiographie de Baden Powell est intitulée « A l’école de la vie ». Il puise dans « Le Livre de la Jungle »

 

livre de la jungle

 

les thèmes majeurs du scoutisme : la vie de camp en plein air en respectant la nature ou l’art de suivre une piste. C’est une démarche spirituelle et essentiellement fraternelle, une éducation à la fraternité concrète et non spéculative.


Il est probable, sinon évident, que Rama VI lors de son long séjour en Angleterre a connu à la fois le scoutisme originaire et lu le « Livre de la jungle » qui fut un immense succès de libraire dès sa publication en 1894. Ce mouvement qui rassemble des millions de jeunes gens a été fondé par un homme qui aimait les garçons (trop a-t-on dit ?). Le personnage central du « livre de la junge », c’est Mowgli, « enfant de la veuve ». 

 

mowgli

 

Il fait son éducation hors l’univers des humains. Il est élevé par les loups dans une relation dialectique : les hommes sont des loups mais ici ce sont les loups qui assurent l’humanité en compagnie d’autres animaux qui assureront dans un processus graduel la formation du petit homme : Akela, Bagheera, Baloo, Kaa, Rama. Chacun de ces animaux va incarner une vertu à imiter pour devenir un homme. Akela est le loup solitaire, chef de la meute des loups qui décide de l’adoption de Mowgli dans son clan.

 

louve

 

Il est le symbole du chef. Bagheera, la panthère noire, est la spécialiste de la chasse, qui l’enseigne à Mowgli.Elle est le symbole du courage. Baloo, l’ours, est le sage, il enseigne les lois et les coutumes de la jungle à Mowgli. Il est le symbole de la sagesse et de la justice.

 

Baloo.jpg

 

Ne parlons que des « bons » et passons rapidement sur les « mauvais », par exemple les singes batailleurs, vantards et stupides. Le fameux poème « Si…tu seras un homme, mon fils  » est devenu le credo du scoutisme mondial.


Si_If2.JPG

 

Toute cette symbolique que nous avons connue chez les scouts de France, on la retrouve, mot pour mot dans le scoutisme thaï.


Ce que nous avons lu dans le chapitre sur le scoutisme du manuel scolaire thaï « เตรียมสอบไล่ชั้นประกบปีที่ ๑» nous a rappelé étrangement l’ouvrage de Pierre Delsuc, « Étapes », écrit dans les années 30, sous-titré « Techniques de classes des Scouts de France » dont chaque scout avait un exemplaire dans son sac à dos ! 

 

etqpes


Français, Anglais, Thaï et tous les autres prononcent toujours la « promesse » écrite par Baden Powell en effectuant le salut scout, bras droit levé devant le drapeau,

 

promesse cérémonie

les trois doigts de la main droite levés et le pouce recouvrant l’auriculaire, le symbole des trois phrases de la promesse, le pouce recouvrant l’auriculaire le symbole d’une règle d’or, « le fort protège le faible ».

 

salut scout

 

Il n’a rien à voir avec le salut fasciste le bras tendu

 

Salut.jpg

 

et moins encore avec celui d’Hunger games !


Sazlut hunger

 

Le texte de Baden Powell est le suivant :


Sur mon honneur, je promets de faire tous mes efforts pour :

1° Remplir mes devoirs envers Dieu et envers le Roi ;

2° Aider mon prochain en toutes circonstances;

3° Observer la Loi Scoute.


Celui des Scouts de France est le suivant :

 

 

 

Sur mon honneur, avec la grâce de Dieu, je m'engage :

1 à servir de mon mieux, Dieu, l'Eglise et la Patrie ;

2 à aider mon prochain en toutes circonstances ;

3 à observer la Loi Scoute.

 

Promesse

 

Celui des Scouts thaïs est le suivant :


Sur mon honneur, je promets de faire tous mes efforts pour:

1° Remplir mes devoirs envers Bouddha et envers le Roi ;

2° Aider mon prochain en toutes circonstances;

3° Observer la Loi Scoute.


Quant à la « Loi scoute » en dix points, jugez donc si elle traduit la sauvagerie du tigre :


- On peut compter sur l’honneur d’un scout,

- Le scout est loyal envers le roi (la patrie en France), ses officiers, ses parents, ses employeurs et ses employés,

- Le scout a le devoir d'être utile aux autres et de leur venir en aide,

- Le scout est l'ami de tous et le frère de tous les scouts à quelque classe sociale qu'ils appartiennent,

- Le scout est courtois,

- Le scout  est l’ami des animaux,

- Le scout obéit aux ordres de ses parents, de son chef de patrouille ou de son instructeur, sans poser de questions,

- Le scout  sourit et siffle quand il rencontre une difficulté,

- Le scout est économe, 

- Le scout est pur dans ses pensées, dans ses paroles et dans ses actes.

 

LA-LOI-SCOUTE-1939.jpg

 

 

Nous sommes aux antipodes des « tigres mangeurs d’homme »

 

tigres.jpg

 

ou des loups égorgeurs de brebis des Alpes françaises

 

loup-collier-suivi.jpg

 

(les petits scouts de France sont des « louveteaux » et non des « tigreaux »).


loiuveteau.jpg

 

Le mouvement a pu connaitre des dérives, dans le sens de l’ultranationalisme : une formation paramilitaire au sens large : organisation structurée : patrouille de 7 ou 8 commandée par un chef de patrouille et portant traditionnellement le nom d’un animal, troupe comprenant plusieurs patrouilles commandée par un chef de troupe, uniforme quasi-militaire, discipline stricte, lire une carte, utiliser une boussole, survivre dans la nature, établir un camp, chansons de marche plus ou moins militaires, etc …), mais les scouts de France n’étaient pas armés !


La création par Rama VI du « corps de tigres marins » (les premiers scouts marins au monde) équipés de 4 canots automobiles rapides susceptibles de recevoir des canons (mais ils n’étaient pas armés lorsque le Prince Damrong écrit en 1931 son « histoire de la marine de guerre siamoise » semble ressortir de ces dérives. Mais lorsque Mussolini le premier a interdit le scoutisme pour le remplacer par le corps des « enfants de la louve »

 

balilla111

 

pour les plus jeunes, des « Balillas » jusqu’à 14 ans, de petites chemises noires,

 

3balilla02

 

et Hitler ensuite au profit des « jeunesses hitlériennes »

 

-jeunesses-hitleriennes-la-force-par-la-joie-2

 

l’ « organisation mondiale du scoutisme » a refusé de considérer ces mouvements comme des mouvement scouts et le Vatican d’une part pour l’Italie et l’Allemagne, la hiérarchie protestante pour l’Allemagne, ont émis de virulentes protestations à l’encontre de cet embrigadement.


Rien de tel à l’égard du scoutisme thaï qui appartint à l’organisation dès sa création en 1920 et n’en a jamais été exclu. Baden Powell (piégé par Ribbentrop) a probablement rencontré de façon informelle dans les années 30 des représentants des « Hitlerjungend » (qui pour certains furent de véritables « tigres sauvages ») mais expressément refusé une rencontre avec Hitler.

 

***

Les scouts de France, fidèles à leur promesse et à leur tradition « chevaleresque », ont payé un lourd tribut à leur patrie lors de la seconde guerre mondiale (la fondation date de 1920), dans la résistance, en Indochine et en Algérie, payant lourdement l’impôt du sang. Ils n’ont pas été recensés mais le mémorial des scouts morts pour la France est en cours d’élaboration.

 

 memorial.jpg

 

Depuis les réformes conciliaires de l’Eglise catholique dans les années 60, le mouvement a connu des déchirements qu’il n’est pas de notre propos d’approfondir, chacune des associations existantes actuellement (Scouts de France,

SDF.jpg

 

Scouts unitaires de France,

 

scoutisme-logo-unitaire.jpg

Scouts d’Europe

 

scouts-d-europe.jpg

et d’autres plus marginales) se prétendant seule détentrice de la tradition de Baden Powell.


***

Le scoutisme thaï, l’un des premiers à avoir été fondé au monde, a échappé à ces errements, le Roi en est – formellement - le chef suprême

 

king.jpg

 

et a reçu en 2006 la suprême récompense, le « Loup de bronze »  distinction décernée par le Comité mondial de scoutisme en reconnaissance de services exceptionnels rendus par une personne au Scoutisme, récompense qui n’a été décernée que 320 fois depuis sa création en 1935.

 

Loup-de-bronze.jpg

 

***

(1) Notons tout d’abord que nous avons délibérément mis entre guillemets les mots « tigres sauvages » dans notre article précédent, bien que ce vocable soit utilisé de façon systématique par de nombreux auteurs français, car il peut sous- entendre une conation de sauvagerie qui est aux antipodes de l’esprit du scoutisme. เสือป่า la traduction de Louis Finot que nous avons citée dans l'article précédentest la seule bonne, ce sont les « tigres de la jungle ».

 

Partager cet article

Repost 0
Published by grande-et-petites-histoires-de-la-thailande.over-b - dans "Notre" Histoire de la Thaïlande
commenter cet article

commentaires

alain udon thani 28/12/2014 01:41


j'ai beaucoup aimé cet article qui m'a fait revenir sur ma jeunesse

grande-et-petites-histoires-de-la-thailande.over-b 28/12/2014 06:26



Merci et "scout toujours ...prêt" !!!!