Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des Grande-et-petites-histoires-de-la-thaïlande.over-blog.com
  • Le blog des Grande-et-petites-histoires-de-la-thaïlande.over-blog.com
  • : Alain et Bernard, 2 retraités, mariés avec des femmes de l'Isan,veulent partager leurs découvertes de la Thaïlande et de l'Isan à travers la Grande Histoire et ses petites histoires,culturelles,politiques,sociales ...et de l'actualité.
  • Contact

Compteur de visite

Rechercher Dans Ce Blog

Pourquoi ce blog ?

  Il était une fois Alain, Bernard …ils prirent leur retraite en Isan, se marièrent avec une Isan, se rencontrèrent, discutèrent, décidèrent un  jour de créer un BLOG, ce blog : alainbernardenthailande.com

Ils voulaient partager, échanger, raconter ce qu’ils avaient appris sur la Thaïlande, son histoire, sa culture, comprendre son « actualité ». Ils n’étaient pas historiens, n’en savaient peut-être pas plus que vous, mais ils voulaient proposer un chemin possible. Ils ont pensé commencer par l’histoire des relations franco-thaïes depuis Louis XIV,et ensuite ils ont proposé leur vision de l'Isan ..........

(suite cliquez)   POURQUOI CE BLOG ?

Pour nous contacter

Merci d’être venu consulter ce blog. Si vous avez besoin de renseignements ou des informations à nous communiquer vous pouvez nous joindre sur blogthailande@yahoo.fr

28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 02:00


DSC01106 Une lecture  critique de la présentation « officielle » de l’Ambassade de France de Bangkok des relations franco-thaïes.


(Infra. en gras et italique).

                                   ________________________

 

Drapeau de la FranceAprès avoir évoqué les premières relations franco-thaïes, à travers l’arrivée des missionnaires, des commerçants et  les deux ambassades de Louis XIV, il m’est apparu intéressant de consulter le site de l’Ambassade de France sur le sujet (Cf. le texte ci-dessus in 20).


Je vis très rapidement que cette histoire des relations franco-thaïes en trois pages était non seulement laconique, mais « oubliait » beaucoup d’événements importants.

Elle me permettait, pour le moins, d’établir une chronologie sommaire, un axe de lecture : après les ambassades, le jeu des puissances coloniales britannique et française, 1856, 1867, 1893, 1907, la 1ère guerre mondiale, l’entre-deux guerres, la 2ème guerre mondiale… d’en savoir un peu plus sur tous ces rois, la dynastie des Chakri, la modernisation de la Thaïlande, la monarchie absolue, constitutionnelle, le 1er coup d’Etat militaire de 1932…   

 

1/ « C’est au 17ème siècle que la France et le Royaume de Siam nouent leurs premiers contacts officiels » :

 

ambassade-siam-4-septembre-Référence aux deux Ambassades de Louis XIV (1685 et 1688)  dont nous avons rendu compte. Rien sur la Révolution de 1688, le départ forcé des Français, la répression sanglante  des missionnaires, ni sur l’expédition « punitive » de Phuket de 1689….

 

2/ « Ce n’est cependant qu’en 1856 que les deux pays décident d’ouvrir des relations diplomatiques »


King MongkutRien n’est dit sur cette nouvelle relation diplomatique .

Aucune évocation  du traité très important, signé avec Rama IV en 1856 (faisant pendant à celui signé avec la Grande-Bretagne, qui établissait un « état tampon » entre les deux « super puissances » et assurait ainsi l’indépendance du Siam.)

 

 3/ Par contre, on ne peut passer sous silence :

« Dans le contexte de l’expansion coloniale française dans la région, plusieurs incidents opposent le Siam et la France, notamment celui de « PAK NAM » en 1893. »


En fait, la France réclamait la rétrocession des principautés de Luang Prabang, Vientiane et Champassak annexées par les Siamois un siècle plutôt.

 

Mais auparavant, rien n’est dit sur le traité signé par Rama IV de 1867 par lequel il reconnait la suzeraineté de la France sur le Cambodge et conserve les provinces frontalières de Battambang et de Siem Reap.

 

4/ Ensuite nous avons un « laconique » : « Mais les relations s’apaisent » (en quoi ?).

rama-v-21En fait, sur pression également des Britanniques, Rama V « accepte » en juillet 1893 le protectorat français établit sur le Laos. Le Siam le vit comme une crise morale. Il  s’ensuit 14 ans de négociation mouvementée qui aboutit au Traité de 1907, signé après un ultimatum et sous la « contrainte coloniale » des deux super puissances franco-anglaises.

 

« A deux reprises, en 1897 et en 1907, le Roi Rama V effectue une visite d’Etat en France »

Rien n’est dit sur ces deux visites.

Aucune référence au traité de 1893 signé entre la France et la Grande-Bretagne qui après le traité de 1856, reconnaissait la neutralité et l’indépendance du Siam.) (Ni surtout sur celui de mars 1907 où le roi Chulalongkorn restituait les provinces de Battambang, Siem Reap et Sisophon à la France).

 

Les relations de fait, pouvaient « s’apaiser ».

 

5/ la première guerre mondiale :

« le Siam envoie en Europe un corps expéditionnaire, qui vaut aux troupes siamoises de défiler sur les Champs Elysées en 1918. »

 

En fait les Thaïs défilent le 14 juillet 1919.

Le 22 juillet 1917, le roi Vajiravudh (Rama VI) déclara la guerre à l'Allemagne et à l'Autriche-Hongrie. Bien que tardive, cette déclaration de guerre permettra au  Siam de retrouver sa souveraineté en renégociant avec les Américains et ensuite (en 1925 et 1926) avec les Anglais et les Français (amendement du Traité de 1907), leur droit d’extraterritorialité, et de retrouver leur droit de douane plein et entier .Le Siam sera intégré dans le Traité de Versailles avec 3 articles. Il n’est même pas fait référence à la création de la Société des Nations et la présence du Siam comme membre fondateur, ni au traité franco-siamois d’amitié, de commerce et de navigation du 12 janvier 1926.

 

6/ Entre les deux guerres

« Le Siam et la France intensifient leurs relations : aux liens politiques et diplomatiques classiques, s’ajoutent la coopération rama-7militaire (le futur Roi Rama VII fut condisciple du Général de Gaulle à l’Ecole de guerre) et des relations culturelles étroites, dont témoigne le séjour à Paris de nombreux étudiants siamois. Certains d’entre eux, comme Pridi Banomyang, joueront ensuite un rôle très important dans le développement de la Thaïlande moderne. »

 

« Thaïlande moderne » : traduction :

Effectivement Pridi Banomyang et Phibun Songkhram  furent les principaux  acteurs du « coup d’état pacifique » qui allait mettre fin en 1932 à la monarchie absolue, sans parler de la mise en œuvre du national socialisme thaïlandais.. 

 

7/ Pendant la deuxième guerre mondiale, (on ne peut éviter d’évoquer les combats franco-thaïlandais)

« entre septembre 1940 et mai 1941, les forces armées de nos deux pays s’affrontent en Indochine française et en Thaïlande. L’armée thaïlandaise envahit les provinces de Siem Reap et de Battambang à l’ouest du Cambodge et du Laos. La France réplique en coulant une partie de la flotte thaïlandaise à Koh Chang. Les hostilités cesseront avec la conclusion, à Tokyo le 9 mai 1941, d’une convention de paix. »

 

« convention de paix » : traduction :

livre-koh-changOn ne dit pas que les Japonais font signer aux Français ce 9 mai 1941 un traité qui restituait au Siam les provinces  de Battambang et de Siem Reap cédées en 1867. Le 27 novembre 1947 un nouveau traité restituait ces mêmes territoires à la France (donc au Cambodge).

 

8/ Après la deuxième guerre mondiale,

Aucune référence aux « indépendances » en 1953 du Cambodge et du Laos et à la conférence de Genève de 1954 pour celle du Vietnam, qui pourtant, de fait, changeaient aussi la donne dans toute la région du Sud –Est et pour la Thaïlande.

 

« Les relations bilatérales demeurent ténues, même si, en 1960, Sa Majesté le Roi Rama IX et la Reine Sirikit se rendent en visite d’Etat en France ».

Rien sur cette visite d’Etat et aucune « relation » entre 1960 et 2000 ???

 

9/ « Au début des années 2000,

Les relations franco-thaïlandaises connaissent un nouvel essor »

 

chiracthaksin« à l’occasion de la visite officielle en France du Premier ministre Thaksin Shinawatra en mai 2003, la France et la Thaïlande s’engagent à (où ? comment ? plan signé ?)   ouvrir une ère nouvelle de partenariat et de coopération » dans les domaines politique, économique, culturel et scientifique. M. Thaksin désigne la France comme« le partenaire stratégique de la Thaïlande en Europe » et M. Chirac qualifie la Thaïlande de « pays-clé en Asie ».

 

10/ Ces engagements ont ensuite été précisés dans un « plan d’action conjoint » signé à Paris le 25 mai 2004 

 

Quelle est la teneur du plan d’action ?

 

chirac-bhumibol11/ « La visite d’Etat du Président de la République française en Thaïlande, le 18 février 2006, à l’invitation de Sa Majesté le Roi Bhumipol Adulyadej (Rama IX) a constitué un temps très fort de la relance des relations entre Paris et Bangkok. M. Chirac y a annoncé la proposition de ratification par la France du Traité d’amitié et de coopération en Asie du sud-est (TAC) ».

  Quelle relance ? Y-a-t-il eu Traité ? quand ? contenu ?

  Les deux pays, dans une déclaration commune évoquent :

la sécurité et  la défense, programmes de coopération franco-thaïlandais dans les pays tiers, notamment pour le développement du Laos et du Cambodge, culturel, enseignement supérieur, la recherche, et le développement des échanges économiques bilatéraux.

 

On « parle » désormais « économie »

 

« Ce partenariat a été confirmé et précisé lors d’une rencontre des ministres de l’économie, à Paris le 19 septembre 2006 ».

 
12/ 
Ensuite pour la première fois on critique la nature du régime politique et on revendique la démocratie... et la France se présente avec « L’Europe »

« A la suite du Coup d’Etat qui est intervenu à Bangkok le 19 septembre 2006,

la France a estimé, avec ses partenaires européens, qu’un retour rapide à la démocratie en Thaïlande était de la plus haute importance ».

 

(Et les coups d’Etat de 1932, 1947, 1976,1991 ?)

 

roi-reine-tgLes élections du 23 décembre 2007 (et de 2007 à 2010 ?) « organisées après l’adoption par référendum d’une nouvelle constitution ont permis le retour à l’ordre constitutionnel, dont l’UE s’est félicitée et dont elle a marqué depuis lors toute l’importance. »

 

13/ « La France souhaite entretenir des relations étroites et fructueuses avec les autorités, dans l’esprit de l’amitié qui unit de longue date la Thaïlande et la France. Afin de poursuivre et de consolider les relations franco-thaïlandaises, le « plan d’action conjoint » entre nos deux pays signé en 2004 doit être renouvelé en 2008 ».

 

Et ensuite ???? rien depuis 2008. A-t-il été renouvelé ?

 

« Ce plan d’action vise à renforcer le dialogue politique entre les deux pays, y compris sur les questions globales et régionales, à développer encore davantage les relations économiques et commerciales et à approfondir la coopération bilatérale. Le deuxième semestre 2008 sera aussi l’occasion d’un dialogue étroit entre la présidence française de l’UE et la présidence thaïlandaise de l’ASEAN sur la coopération ancienne et prometteuse entre ces deux organisations. »

 

On élargit désormais avec l’ASEAN et on évoque les relations entre l’Union Européenne et l’ASEAN.

 

14 / Evolution ?

Après les valeurs « démocratie » « droits de l’homme », on va surtout évoquer  les « relations » commerciales :

 

visitedetat-chirac2 § pour présenter depuis 2005 l’amélioration des échanges commerciaux franco-thaïlandais. On est maintenant dans les chiffres :

« Plus de 350 entreprises françaises employant près de 70000 personnes, tous secteurs confondus, sont présentes en Thaïlande. Parmi elles on trouve 220 filiales, représentant une soixantaine de grands groupes, mais également de nombreuses PME et plus d’une centaine d’entreprises créées et dirigées par des Français expatriés. Par ailleurs, la présence économique institutionnelle est forte d’une chambre de commerce bilatérale comptant environ 230 membres, et d’une section d’une trentaine de conseillers du commerce extérieur ».

 

Au cours des dix premiers mois de 2008, les échanges bilatéraux entre la France et la Thaïlande ont progressé de 8,92% à 2,421 Mds EUROS par rapport à la même période en 2007 (2,222 Mds EUROS). Cette progression s’explique par une augmentation sensible de nos exportations (+19,3 %), qui s’élèvent à 832 Mns EUROS, et dans une moindre mesure de nos importations en provenance de Thaïlande (+3,9%, à 1,558 Md EUROS). Sur la période, le solde commercial de la France avec la Thaïlande, qui est traditionnellement déficitaire, se réduit donc de 10,3% à 696 Mns EUROS (- 777 Mns EUROS pour les dix premiers mois de 2007). La France est le 24ème fournisseur mondial et le 4ème exportateur européen en Thaïlande. On retiendra également que la Thaïlande représente 11,3% de nos débouchés dans l’ASEAN et notre 3ème client de la région sur la période (après Singapour et la Malaisie).

 

On oubliait l’idéologie, les valeurs, au profit des bilans économiques.

 

chirac-et-le-roiCette lecture « critique » nous donnait notre plan d’étude et annonçait le titre des articles futurs (Cf. Infra, nos 11 articles à venir sur notre lecture des relations franco-thaïes).

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by grande-et-petites-histoires-de-la-thailande.over-b - dans Les relations franco-thaies
commenter cet article

commentaires

Louis Erico 13/03/2011 12:11



Mais, mes bons amis, nous avons les historiens (???) que nous méritons ! Sous quel règne ont été écrites ces fariboles ? Celui de Kouchner(de) ou celui de la copine au bon Général Ben Ali ? L'une
et l'autre ne laisseront pas dans l'histoire de la diplomatie française la trace de Talleyrand (pour ne citer que l'un des plus grands).


Mieux encore eut-il valu que cette histoire fut écrite par le ministre de l'inculture (vous savez, celui que vient en Thaïlande pour avoir des rapports tarifés avec des boxeurs de 40 ans) au
moins eussions nous rigolé



bdelaprade 28/02/2011 03:10



Ahurissant de trouver sur un site officiel tant de "non dit" et d'erreurs évidemment volontaires. Merci à vous de rétablir la vérité !



grande-et-petites-histoires-de-la-thailande.over-b 01/03/2011 01:08



Effectivement , nous avons été choqués par tant de désinvolture avec l' Histoire.