Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des Grande-et-petites-histoires-de-la-thaïlande.over-blog.com
  • Le blog des Grande-et-petites-histoires-de-la-thaïlande.over-blog.com
  • : Alain et Bernard, 2 retraités, mariés avec des femmes de l'Isan,veulent partager leurs découvertes de la Thaïlande et de l'Isan à travers la Grande Histoire et ses petites histoires,culturelles,politiques,sociales ...et de l'actualité.
  • Contact

Compteur de visite

Rechercher Dans Ce Blog

Pourquoi ce blog ?

  Il était une fois Alain, Bernard …ils prirent leur retraite en Isan, se marièrent avec une Isan, se rencontrèrent, discutèrent, décidèrent un  jour de créer un BLOG, ce blog : alainbernardenthailande.com

Ils voulaient partager, échanger, raconter ce qu’ils avaient appris sur la Thaïlande, son histoire, sa culture, comprendre son « actualité ». Ils n’étaient pas historiens, n’en savaient peut-être pas plus que vous, mais ils voulaient proposer un chemin possible. Ils ont pensé commencer par l’histoire des relations franco-thaïes depuis Louis XIV,et ensuite ils ont proposé leur vision de l'Isan ..........

(suite cliquez)   POURQUOI CE BLOG ?

Pour nous contacter

Merci d’être venu consulter ce blog. Si vous avez besoin de renseignements ou des informations à nous communiquer vous pouvez nous joindre sur blogthailande@yahoo.fr

2 février 2016 2 02 /02 /février /2016 00:02

Nous avons publié cet article en 2014. Il fut d'actualité en janvier 2016 même si le coup de froid fut plus tardif et surtout plus bref. C'est pourquoi nous vous le livrons à nouveau.

titreEh oui, en saison froide en Isan, il fait froid. 

 

Soixante trois morts en Thaïlande (et au moins deux au Cambodge qui n’est pas épargné) des suites de la vague de froid dont les médias disent que c’était du « jamais vu depuis plusieurs décennies ». Un « courant froid venu de Chine » expliquent les doctes météorologues, ce qui nous fait une belle jambe et plus encore à ces malheureux.

 

Des millions de démunis dans ce pays, démunis face à la rigueur hivernale, avec la déclaration de « zone sinistrée » qui s’effectue lorsque la chute des températures autour de 15 ou 16 degrés provoque une forte augmentation des maladies respiratoires. Le gouvernement organise alors des distributions de couvertures pour ceux qui en ont besoin et même au bénéfice de ceux qui n’en ont pas besoin. Partout, on allume des feux à l’extérieur pour se réchauffer ; ni cheminées ni radiateurs ni eau chaude dans les maisons thaïes, pas de chauffage non plus dans la plupart des automobiles, même les plus couteuses. Les enfants pauvres n’ont pas de vêtements d’hiver.

L’administration se joint alors aux associations caritatives pour fournir de l’aide aux plus défavorisés.

 

Chaque année, la baisse des températures (ici à 15°, on a froid) fait des morts en Thaïlande, le plus souvent des personnes misérables et imbibées d’alcool qui s'endorment sans couverture ni vêtements chauds. Naturellement, les médias répètent à satiété que l’idée répandue partout dans le monde (l’alcool tient chaud) est une grave erreur. Mais ce n’est pas le froid qui les tue, c’est la rue (1).

 

morts de froid

***

 

Cet hiver 2013-2014 a-t-il été « exceptionnellement froid », c’est ce que nous avons cherché à savoir.

 

Nous ne tenons pas de registre des températures enregistrées chez nous « sous abri » selon l’expression consacrée mais ce n’est pas la première année que nous avons eu froid, que nous avons bénéficié des distributions de couvertures (même dans les maisons habitées par un farang), que nous voyons dans les marchés locaux se multiplier les échoppes de vente de couettes ou de vêtements chauds « de seconde main » et que tous les matins s’allument dans nos villages ces « feux de camp » qui ont le double mérite de nous réchauffer les mains et de faire cuire le sacro-saint riz gluant.

 

feu de camp

 

Nos voisins thaïs les plus âgés (des septuagénaires) « en ont vu d’autres » sans pouvoir donner d’autres précisions « qu’il y a quelques années », à vue de nez, il y a 10 ou 12 ans.

 

Nous avons déjà lu pour vous les fameuses annales ou « chroniques d’Ayutthaya », pour constater qu’elles se désintéressent de la météorologie sinon pour parler de phénomènes naturels, (apparition de comètes, inondations, arcs en ciel, pluies diluviennes) dès lors qu’ils sont considérés comme des présages, bons ou mauvais.

 

Nos premiers chroniqueurs ne disent rien du climat, nous savons seulement qu’il est tropical et que les moustiques exaspéraient le chevalier de Forbin. Même La Loubère qui fut pourtant un observateur attentif, ne nous parle pas du climat. Monseigneur Pallegoix (à notre connaissance tout au moins) est le premier à être plus précis – il écrit en 1854 - en nous indiquant qu’en saison fraiche, sans autre précision ni de temps ni de lieu, la température peut descendre jusqu’à 10° (au dessus de zéro, bien sûr), une température agréable pour lui (il est né dans un petit village de la Côte d’or qui ne passe pas pour bénéficier d’un climat idyllique) mais évidemment un « froid intense » pour les Siamois (2).

 

Sans titre-1

 

Nous avons cherché d’autres sources concernant les années antérieures.

 

Nous savons ainsi que dans notre région, sur la période 1971-2000 c’est-à-dire trente ans, une durée significative, la température moyenne minimale dans le nord-est en saison froide est de 18,3°. Le record ? - 1,4° à Sakhon Nakhon le 2 janvier 1974, il y a donc très exactement 40 ans. La même année à Loei (qui semble avoir eu le record cette année) le thermomètre est descendu à 0,1 ° pour ne pas dire 0 et guère plus dans les autres provinces du nord-est. D’autres années ont été également caractéristiques d’un « froid intense », 1956 (comme en France, souvenez-vous les vieux !), 1999, 2007 (celle dont nous nous souvenons). Cela ne fait pas des décennies (3).

 

Nous avons des chiffres plus complets portant sur 62 ans. (Cf. (4) et (5).)

 

Puisque Sakhon était en tête en 1974, avec en plus en  décembre 2003, plusieurs jours à – 3 et -4 °, un froid intense renouvelé en janvier 2004 et encore  -1° tout au long mois du mois de février 2013 et ailleurs, 4° à Chayaphum en 1960, 3° à Mukdahan en 1963, 2° à Buriram et à Kamalasaï en 2005, 4° à Nakhon Phanom en 2009, etc…etc…

Pouvons-nous avoir des références historiques plus précises et plus anciennes bien que ne concernant pas notre région ? A Chiangmaï, le 8 février 1911, la température est tombée à 5° (6).

Bangkok aussi a été frappée par le froid et pas seulement cette année : 13° en février 1902, 12° en février 1904, 15° en février 1908, 6° « au siècle précédent » pour ne citer que des froids « extrêmes » tout étant évidemment relatif (7).

 

***

 

N’ayant aucune compétence en météorologie ni l’un ni l’autre, nous nous garderons de tirer quelque conclusion que ce soit sur ce qui ne semble pas se situer dans le cadre d’un « réchauffement climatique ».

rechauffement4

 

L’hiver de cette année a fait l’objet de multiples commentaires dans les médias d’abord, sur les réseaux sociaux ensuite,  où ils se sont multipliés de façon exponentielle du seul fait que le nombre de résidents dans les provinces du nord-est se multiplie et que, venant souvent du centre ou du sud où le climat est plus clément, ils peuvent au premier abord être surpris (la belle affaire !) qu’en saison chaude, il fasse vraiment chaud, qu’en saison des pluies, il pleuve et qu’en saison froide, il fasse sinon froid, du moins frais, voilà bien un paramètre que nous n’avons pas signalé dans notre série sur l’installation en Isan ! (8).

 

Bref, cette année, nous avons eu froid, de façon peut-être inhabituelle mais certainement pas « exceptionnelle » (9).

 

______________________________________________________________________________________

 

 

(1) Trois cent deux sans-abri morts dans la rue en France en 2012 et un judicieux rappel, l’appel de l’abbé Pierre du 1er février 1954 :

 

 

(2) Tome I de son « Histoire de Siam ».

 

(3) Référence :

http://www.tmd.go.th/en/archive/thailand_climate.pdf

 

(4) « Extreme minimum temperature during winter season in Thailand 62 year period (1951 - 2012 ) »

http://www.tmd.go.th/programs/uploads/tempstat/min_stat_latest_en.pdf

 

(5) Références : un site en espagnol, températures données en fahrenheit, conversion : 0° celsius = 32° f. et 100° celsius = 212° f. pour le reste, règle de trois, http://www.tutiempo.net/

 

(6) « Meteorological observations made in Chiangmaï – 1910-1914 » article du Dr A.F.G. Kerr dans le journal de la Siam Society, volume I de 1923. Arthur Francis George Kerr était un médecin irlandais installé à Chiangmaï dont la contribution aux sciences naturelles dans cette revue est abondante.

 

(7) Références : nombreux articles dans le journal de la Siam society du Docteur H. Campbell Highet qui a malheureusement cessé ses publications météorologiques en 1919.

 

(8) « S’installer dans un village Isan » et  « Vivre dans un village Isan ». (Cf. 40, 41)

 

(9) Un classique évidemment, « L’imposture climatique ou la fausse écologie » de Claude Allègre (2010).

 

allegre

Partager cet article

Repost 0
Published by grande-et-petites-histoires-de-la-thailande.over-b - dans billet d'humeur
commenter cet article

commentaires

La Vie en Rose 03/02/2016 21:21

Un grand merci et bonne continuation.............

grande-et-petites-histoires-de-la-thailande.over-b 03/02/2016 23:11

Merci.... pour la suite, espérons que le froid nous conserve

adeste 03/02/2014 10:22


Lu souvent ces derniers temps (blogs ou sites francophones y compris "le Petit Journal de Bangkok") "jamais vu une telle vague de froid depuis DES DECENNIES.


Lu ce jour sur le même "le Petit Journal de Bangkok" " jamais vu depuis 10 ans" ...


Si je comprends bien les medias "des decennies" = 10 ans...


 


Un peu de sérieux les journalistes et merci à vous d'être plus précis


 

JR 02/02/2014 08:40


Merci messieurs, pour votre article du froid, cela fait un moment que j'essaye de faire comprendre aux blogueurs qui font toute une tartine à cause de cette période froide un peu plus longue que
d'habitude n'est pas exeptionnel . Mon beau-père ( 75 ans) me dit avoir vécu des hivers aussi rude voir plus dans sa jeunesse, mais à l'époque il n'y avait pas pleins de couettes ou habits chaud
comme maintenantt , donc cela devait être pls dificile à vivre. Même mon épouse (43 ans) me dit qu'elle a eu beaucoup plus froid étant petite. Donc quand je lis certain blogueur dirent on a
jamais vu ça , ils doivent avoir la mémoire courte. Quand on parle de réchauffement, cela ne veut pas dire qu'il y a une augmentation du chaud toute l'année, il faut quand même voir que les
périodes de grandes chaleurs se prolonge un peu plus chaque année ainsi que les températures, mais il pourra aussi y avoir avec se déréglement une nouvelle glaciation , comme cela c'est déjà
passé. 


En tout cas Messieurs, merci pour votre blog, je me régal, surtout avec l'histoire de la Thailande . Merci .


Jean-Rodolphe

grande-et-petites-histoires-de-la-thailande.over-b 03/02/2014 00:25



 


Il est effectivement intéressant de poser des questions aux « anciens ». Nous n’avons par ailleurs pas voulu aligner des pages de chiffres mais il en ressortirait que le
froid de cette saison n’a rien d’exceptionnel. Il est probable sinon certain que lorsque le froid est tombé ces dernières années (2004, 2005, 2008) il y a eu autant de malheureux morts du froid
mais sans que les médias s’en soient souciées (encore que la consultation des archives des médias thaïes serait peut-être instructive ?).


 


En ce qui concerne le « réchauffement climatique » que d’autres appellent « dérèglement climatique » encore faudrait-il savoir si, sur la période historique
tout au moins, il y a eu un jour un « règlement » climatique ? Nous savons par Jules César que certaines rivières gauloises étaient l’hiver entièrement prises par les glaces qui ne
le sont plus aujourd’hui (période de froid intense) et par les archives des moines qu’à une autre époque, ils firent pousser de la vigne à Stockholm (période de chaleur intense). Ce débat excède
le cadre de ce blog et surtout nos compétences !