Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des Grande-et-petites-histoires-de-la-thaïlande.over-blog.com
  • Le blog des Grande-et-petites-histoires-de-la-thaïlande.over-blog.com
  • : Alain et Bernard, 2 retraités, mariés avec des femmes de l'Isan,veulent partager leurs découvertes de la Thaïlande et de l'Isan à travers la Grande Histoire et ses petites histoires,culturelles,politiques,sociales ...et de l'actualité.
  • Contact

Compteur de visite

Rechercher Dans Ce Blog

Pourquoi ce blog ?

  Il était une fois Alain, Bernard …ils prirent leur retraite en Isan, se marièrent avec une Isan, se rencontrèrent, discutèrent, décidèrent un  jour de créer un BLOG, ce blog : alainbernardenthailande.com

Ils voulaient partager, échanger, raconter ce qu’ils avaient appris sur la Thaïlande, son histoire, sa culture, comprendre son « actualité ». Ils n’étaient pas historiens, n’en savaient peut-être pas plus que vous, mais ils voulaient proposer un chemin possible. Ils ont pensé commencer par l’histoire des relations franco-thaïes depuis Louis XIV,et ensuite ils ont proposé leur vision de l'Isan ..........

(suite cliquez)   POURQUOI CE BLOG ?

Pour nous contacter

Merci d’être venu consulter ce blog. Si vous avez besoin de renseignements ou des informations à nous communiquer vous pouvez nous joindre sur blogthailande@yahoo.fr

21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 00:47

TITRE« CHIFFRE DE LA SEMAINE – 59% des femmes en Issan seraient alcooliques… » (1)

 

« 59% des femmes habitant dans les zones rurales de l’Issan affirmeraient consommer de l’alcool au quotidien selon une étude menée par des organisations qui tentent d’alerter la société thaïlandaise sur les dangers de l’alcool. Ces femmes, qui boivent en particulier de la bière et du lao khao, expliquent que l’alcool est très facile d’accès et qu’il les aide à entretenir des relations sociales. »

 

Les sources ?  

« une étude menée par la Fondation pour la promotion de la Santé. »

 

Les éléments ?

 

«  Sur 400 femmes interrogées, 59% admettent consommer de l’alcool, pas seulement pour des occasions spéciales, mais aussi dans leur vie quotidienne. L’échantillon du sondage rendu public la semaine passée à l’occasion d’un séminaire pour la réduction de la consommation de l’alcool était composé de femmes âgées de 25 ans à 60 ans et habitant dans les zones rurales de l’Issan. » 


Les causes ?

«  ...elles justifient leur consommation par la facilité d’acheter de l’alcool à toute heure de la journée.... »


Les conclusions ?


« La consommation d’alcool au quotidien n’est pas seulement le signe de l’alcoolisme, elle favorise aussi les accidents de la route et les violences conjugales ». Et celle du « féministe »  de service :


feministe

 

Pour Chadet Chaowilai, directeur de la « Fondation du Mouvement progressiste des hommes et des femmes » et avocat spécialisé en droits de la femme, l’alcoolisme en Thaïlande est lié au fait que la société est dominé par les hommes ».


Notre propos n’est pas de nier les effets néfastes de l’alcoolisme dans notre pays d’accueil, les hécatombes sanglantes des semaines du nouvel an, fruits d’excessives beuveries nous donneraient trop mauvaise conscience.


Mais il faut tout de même garder la raison.


- Confondre la « consommation d’alcool au quotidien » et « l’alcoolisme » relève d’une perversion intellectuelle totale. Accompagner son repas d’une bouteille de Singh ce n’est pas se pochetroner.


- Vertus des « sondages ? ».

 

Il y a 25 millions d’habitants en Isan, la moitié de femmes (évidemment) et probablement une petite ou une grosse moitié en âge de boire une bière. Tirer des conclusions péremptoires sur les affirmations (?) de 400 personnes (un séminaire de pétroleuses ?) est de la même farine qu’un sondage nord-coréen : « Selon une enquête révélée par la télévision nord-coréenne, les nords-coréens seraient le deuxième peuple le plus heureux du monde juste derrière les Chinois et Cuba. »  (2)


corée

 

Nos propres « sondages » valent bien ceux de la Fondation pour la promotion de la Santé, et le résultat sera strictement inverse : nos épouses, les épouses ou les compagnes Isan de nos amis ne sont pas, et de loin, toutes des pochardes, buvassent-elles de la bière pendant les repas.

 - Facilité d’acheter de l’alcool à toute heure de la journée ? Contre- vérité éhontée. Les magasins ouverts 24 heures sur 24 respectent scrupuleusement les horaires d’interdiction (essayez !) et les échoppes locales ouvrent en général au lever du soleil et ferment à son coucher.

 

Nous voyons poindre là une argumentation sournoise qui a conduit en 1919 les Etats-unis  à l’instigation de vertueuses héroïnes à mi-chemin entre la pucelle d'Orléans et Calamity Jane,

PROHIB

soutenues par leurs pasteurs méthodistes, à adopter le 18ème amendement à la constitution ... la fameuse prohibition à laquelle seul le vin de messe échappa. (3) Ce fut la fortune du crime organisé. F.D. Roosevelt avait les pieds sur terre et en 1933 « beer is back ».


 fdv36 maurice2 beerisback

- Mais y-a-t-il un « lobbying » derrière tout cela ?

 

 La Thai Health Promotion Foundation a été créée en 2001 sous l’égide de l’OMS et est alimenté par les taxes sur les alcools et le tabac. Son budget annuel serait de 90 millions de dollars US. Elle lutte -et elle a raison  de le faire- contre la tabagisme et l’alcoolisme. Aux côtés des bouteilles de bière que vous ne pouvez pas acheter hors les heures légales, vous trouverez des processions de Coca, Fanta et autres Spryte (tous produits de la firme Coca).

coca-cola olympic games in berlin 1936

Les effets néfastes de ces boissons sont connus de tous, ils alimentent des milliers de pages sur Internet. Le moindre est de transformer les gamins thaïs qui en abusent en obèses petits cochons et leurs parents en précoces diabétiques.


sante-coca-cola-cancerigene-3-300

Et pourtant, aucune association de féministes progressistes (et encore moins l’OMS) n’en dénoncent les dangers. Curieux tout de même ? Un seul pays a eu le courage d'interdire le "Coca zéro", le pire, et Chavez y a trouvé plaisir, le ministre vénézuélien de la santé en 2009 « afin de préserver la santé des Vénézuéliens »

« Un verre, ça va …», nous le savons tous.


un-verre.JPG


Yann Queffélec a écrit en 2006 « Eloge de l’alcool ». Ce n’est point une invitation à la pochetronisation, mais une légitime manifestation de colère face au « politiquement correct » souvent pisse-vinaigre importé d'outre-Atlantique et amélioré (selon lui) par l'esprit de Vichy encore présent en France, qui entend régenter la vie quotidienne de chacun à coups d'interdits.

Avant lui le truculent Gabriel Domenech avait écrit dans le même esprit en 1981 « Eloge de l’ivresse ». Il fallait à « Gaby » un petit coup dans le nez (mais pas deux) pour friser le génie.


Domenech-Gabriel-Eloge-De-L-ivresse-Livre-877396073 ML


Sans la délicieuse absinthe, Rimbaud n’aurait pas écrit « le bateau ivre » (et non « le bateau sobre » ) et l’ivresse d’Appolinaire dans le vin nous a valu  « Alcool » (et non « camomille »).

Il est l’heure de notre bière du soir, restons-en là et terminons sur deux de ses vers.

« Et tu bois cet alcool brûlant comme ta vie

Ta vie que tu bois comme une eau de vie »

 

 

 absinthe 2

______________________________________________________________________

 

 

(1) Titre un peu trop accrocheur (modéré par la prudente utilisation du conditionnel) d’un article paru dans l’excellent « Petit journal de Bangkok » le 16 mai sous la signature de Yann Fernandez ….

(2) révélé par « Marianne » le 16 juin 2011.

(3) Légende du panneau brandi par ces créatures de rève :  "Les lèvres qui touchent à l'alcool ne toucheront pas les nôtres "

Partager cet article

Repost 0
Published by grande-et-petites-histoires-de-la-thailande.over-b - dans billet d'humeur
commenter cet article

commentaires

jeffdepangkhan 21/05/2012 02:27


A votre santé ! Et dire que tous les curés du monde sont alcoolos, boire tous les jours du vin de messe ! Ah non, ce n'est pas pareil, c'est le sang du Christ ! Hic ! et les pauvres femmes
d'ISAN...Une chance, la plupart ne conduisent pas et elles ne frappent pas toutes leur mari ( heu...), ils sont morts ( de cirrhose) ou ils sont loin depuis longtemps !


Chook Dee de la rizière arrosée !


Jeff

grande-et-petites-histoires-de-la-thailande.over-b 21/05/2012 23:53



 


Ton
commentaire nous a conduit à nous intéresser (sérieusement) à ce dit la très docte organisation mondiale de la santé à ce sujet.


Première
constatation, il y a un monde entre l’alcoolisme
chronique ou aigu et la consomation quotidienne et raisonnable d’alcool.


Deuxième
constatation, Les pays qui consomment le plus
sont la Russie, la Moldavie, le Royaume-Uni, la France, l'Allemagne et l'Europe de. Juste derrière, on retrouve le reste de l'Europe, l’Argentine et l’Australie. Ceux qui consomment le moins sont
des pays où l’alcool est le plus souvent interdit, le Moyen-Orient, le Maghreb et globalement l’Afrique, même si l’OMS note qu'une bonne partie de la production n’est pas contrôlée par les
gouvernements. Il est donc parfois difficile d’évaluer la consommation réelle. Ben voyons ! Les siamois ou
les siamoises, Isan ou pas ne sont donc pas dans le peloton de pointe !


Dernière constatation (mais qu’est
ce que ça veut dire ?) il pourrait y avoir danger au delà de « 3 unités d’alcool par jour » ce qui correspond à «  3 demi pintes de
bière » ou en appelant un chat un chat un peu plus d’un litre et demi de bière par jour. A bon entendeur... mes amis !


Bien que l’estimable maison
« Noilly Prat » ait fourni à l’époque 600.000 litres de vin de messe par an (ça en fait des calices du sang de NS Jésus-Christ !) au clergé français, nous n’avons jamais eu vent
qu’il ait tué un curé et encore moins un enfant de choeur : l’un d’entre nous au moins en parle d’or puisqu’il s’en est jété sournoisement de nombreuses burettes derrière sa chasuble dans la
sacristie.


Ah si, pourtant, Dom Balaguère (ce
n’était pas celui de l’Opus Dei) immortalisé par Alphonse Daudet (« les trois messes basse »), après trois calices bien servis par Garrigou, un enfant de choeur fils du diable.
Il mourut d’apoplexie ... mais ce fut des excès de table commis après la célébration des trois messes au réveillon du Marquis de Trinquelage !