Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des Grande-et-petites-histoires-de-la-thaïlande.over-blog.com
  • Le blog des Grande-et-petites-histoires-de-la-thaïlande.over-blog.com
  • : Alain et Bernard, 2 retraités, mariés avec des femmes de l'Isan,veulent partager leurs découvertes de la Thaïlande et de l'Isan à travers la Grande Histoire et ses petites histoires,culturelles,politiques,sociales ...et de l'actualité.
  • Contact

Compteur de visite

Rechercher Dans Ce Blog

Pourquoi ce blog ?

  Il était une fois Alain, Bernard …ils prirent leur retraite en Isan, se marièrent avec une Isan, se rencontrèrent, discutèrent, décidèrent un  jour de créer un BLOG, ce blog : alainbernardenthailande.com

Ils voulaient partager, échanger, raconter ce qu’ils avaient appris sur la Thaïlande, son histoire, sa culture, comprendre son « actualité ». Ils n’étaient pas historiens, n’en savaient peut-être pas plus que vous, mais ils voulaient proposer un chemin possible. Ils ont pensé commencer par l’histoire des relations franco-thaïes depuis Louis XIV,et ensuite ils ont proposé leur vision de l'Isan ..........

(suite cliquez)   POURQUOI CE BLOG ?

Pour nous contacter

Merci d’être venu consulter ce blog. Si vous avez besoin de renseignements ou des informations à nous communiquer vous pouvez nous joindre sur blogthailande@yahoo.fr

7 octobre 2012 7 07 /10 /octobre /2012 23:01

radioIl n’ait pas de semaine où un « expert » de la Thaïlande, des Thaïlandais(es) et des « filles tarifées » veuille  faire profiter ses compatriotes de sa grande « expérience ». Tous ces « articles », bien qu’inégaux dans leur style,  se construisent tous sur le même modèle.


Vous pouvez prendre un exemple consternant  paru récemment dans Thaïlande-infos. net *.


epouser-thailandaise-576x250


1/ La plupart se contente de nous prévenir contre les techniques et les « arnaques » des filles tarifées pour soutirer de l’argent aux Occidentaux (et aux autres), et de citer quelques anecdotes que tout le monde connaît, comme l’envoi d’argent mensuel, le multi sponsoring, l’aide à la famille (souvent le toit de maison),  et le père malade, le financement d’une formation (souvent pour être coiffeuse), l’achat d’un beauty saloon, un arrêt du job en attendant l’heureux élu, et même une maison, une voiture …que sais-je encore. Les idées ne manquent pour soutirer de l’argent aux nigauds, qui ne peuvent résister à un « I love you too much » …


Ces articles sont peu efficaces, mais il n’est pas inutile de prévenir et de rappeler aux  touristes de passage et aux   « nouveaux « expatriés », que les « filles tarifées » ne sont pas là pour les beaux yeux de leurs clients. C’est d’ailleurs le « fonds de commerce » des « anciens » qui aiment montrer que l’on ne leur fait plus.


mur


2 /D’autres, vont prolonger ce constat, fort de l’expérience acquise auprès des filles de bar, pour nous apprendre leurs us et coutumes et ce qu’elles pensent des farangs. (ce qu’elles font avec leur argent facilement gagné, les papotages entre filles pour dénigrer le farang et raconter leurs « exploits», ou bien le retour le soir auprès du mari ou petit ami thaï qui va s’empresser d’aller jouer et boire avec ses amis, … etc ).


Ils en profiteront au passage, pour dresser un portrait peu flatteur des filles qu’ils fréquentent régulièrement ou avec lesquelles ils vivent :


Elles vous « méprisent », » ne pensent qu’à vous dépouiller », « vous mentir », « ne savent rien faire d’autre que le trottoir », « ne  vous apporteront rien », ont la « mort cérébrale » (sic) … etc ** (cf. quelques citations en note)


A ce jeu du mépris, les forums sont pleins, tant les intervenants sont sûrs de leurs qualités. Notre « cas » se présente même comme un « occidental fier », « un libre penseur et un digne héritier des Lumières» (sic),


homme de lumière

 

qui conseille même de ne pas faire le waï. (« ne saluez pas les gens en faisant le Waï – salut traditionnel – vous avez l’air (aussi) stupide ».  Pauvres lumières.


Bien sûr-eux-,  ne mentent pas, sont fidèles, ne payent pas les filles, ne boivent pas, n’ont que des activités « intellectuelles », ne regardent pas la TV, n’utilisent pas de téléphones mobiles et facebook, n’aident pas leur famille (c’est un défaut ?) …etc.


Assez, assez. Les « filles tarifées » ne sont pas que des putes.


putes


Elles ne viennent pas de n’importe où. Elles ne sont pas arrivées dans les bars par hasard. Elles ont une origine, une histoire, une région, une famille, une « culture » ne vous en déplaisent.  Vous avez dit « culture ? » vous connaissez la suite.


Il faudrait apprendre, connaître un peu l’histoire du Lanna et de l’Isan  par exemple, « dialoguer » avec ces filles  « sans cerveau »,  avoir de l’empathie. Notre « homme des lumières » ne le peut pas car, dit-il, « De toute façon elles n’auront rien à vous apporter : dans la majorité des cas ». Effectivement, pourquoi établir une « relation » quand on est convaincu que l’autre n’a rien, n’est « rien ».

Son attitude est clair : « Ne ressentez ni pitié ni compassion pour les Siamois (car ils n’en auront pas pour vous) ».


3/ D’autres encore, (souvent les mêmes) en profiteront pour dresser un portrait de la société thaïlandaise, des Thaïlandais(es), et souvent sous couvert de « connaissances », les médire et les dénigrer.


Ici notre « homme des Lumières », nous dit pèle- mêle*** :


héritier

      

La Thaïlande est : une «  pseudo-démocratie corrompue », ses traditions familiales sont forcément « abrutissantes à la sauce asiatique « ,  « archaïques et liberticides », son système juridique (méprisant pour les farangs (surtout pour les divorces), son économie : « un circuit qui exploite très largement le travail des individus les plus faibles » , « leurs affaires (souvent désastreuses parce que très mal gérées »), ( dans un pays en voie de développement dont l’économie est complètement dépendante de la santé économique des pays occidentaux). Si vous avez des associés, ils seront des truands, des employés, ils seront incompétents (De plus, il vous faudra croiser les doigts pour ne pas vous faire truander par vos associés thaïlandais (obligatoire en théorie) et apprendre à gérer des employés particulièrement incompétents) ………………………… etc, etc. Si vous vous mariez et que vous êtes associé avec votre femme, elle aura «  pour loisir principal la consommation de yaba dans les bars à strip-tease du pays. » ……etc, etc.


Les Thaïlandais : « une bande de gueux décérébrés et sans éducation» … etc.

bande de gueux

Assez, assez. La charge est si affligeante, consternante, navrante, lamentable, insupportable, vile … stupide, insultante, que l’on ne peut même pas en discuter.


Vous pourriez me dire que c’est caricatural, que c’est trop, que j’ai choisi un cas particulier. Vous auriez tort. Il y pire bien souvent. Je ne réagis ici que parce que des « amis » bien intentionnés ont cru bon de m’envoyer cette nouvelle diatribe  méprisante et vulgaire sur les filles et les Thaïlandais.


4/ D’autres encore  se font conseiller en expatriation,  et  vont développer leurs conseils, que notre « homme des Lumières» développe en 5 points : « 1) Ne pas se marier à une Thaïlandaise 2) Ne pas passer son temps dans les bars 3) Ne pas respecter la loi 4) Ne pas monter une entreprise en Thaïlande 5) Apprendre la langue ».


Là encore, on ne peut que reprendre certains points tant l’ensemble est affligeant.


Ne pas se marier avec  une Thaïlandaise

  • car on divorce*** Une trouvaille !

Et il ajoute, croyant argumenter, « 70% des couples mixtes se mariant divorcent dans les 10 ans », ne connaissant pas apparemment les statistiques françaises, les 20 % de familles parentales, le taux des personnes vivant seul(e)s (presque 50% à Paris par ex.), des familles recomposées, des pacsés

 

divorces


  • car ce sont des prostituées (La majorité des femmes côtoyant les Occidentaux en Thaïlande sont des prostituées coachées à « tok farang »)
  • car elles n’en veulent qu’à votre argent. (Les femmes thaïlandaises, qu’elles soient des prostituées ou pas, représentent potentiellement une menace importante pour votre patrimoine et votre santé financière.) Vous devrez la prendre en charge ainsi que sa famille.
  • Car vous serez parasité par la famille.

 

On arrêtera là. Allez encore deux, tant il les collectionne. Ne pas passer son temps dans les bars, car « Généralement l’aventure se solde toujours de la même façon: soit le farang finit ruiné et en prison avec moultes casseroles aux fesses, soit il finit mort. » Quelle nuance !


Apprendre la langue. Non pas par curiosité, pour chercher à mieux comprendre le pays d’accueil, pouvoir dialoguer, échanger … Non, juste pour vous éviter de vous faire arnaquer  (sic).


« Pourtant apprendre le Thaï est un avantage considérable dans un environnement où tout le monde essaie de vous arnaquer d’une façon ou d’une autre. Vous n’imaginez pas le nombre de plans foireux que vous serez en mesure d’esquiver tout en souplesse juste parce que vous êtes en mesure de comprendre globalement ce qui ce dit autour de vous. ».

 

QUE DIRE à notre « homme des Lumières »,  après tant d’insanités, de bêtises, d’inepties,  de stupidités ?

libre penseur


 RIEN. Voilà longtemps qu’il n’entend plus, qu’il ne voit plus, qu’il ne lit plus, qu’il ne cherche plus à comprendre la complexité d’une culture, de son Histoire, à discerner les travers et les qualités des peuples qui composent la Thaïlande.

 

 Et puis, nous avons déjà abordé ces sujets maintes et maintes fois (peut être trop) ?) et nous n’avons pas l’impression que nous avons donné le sentiment de notre naïveté.


Mais que diable, un peu de respect, un peu de nuances, un peu de culture.


Cf. par ex. Article 28 : « Ethnologie » et  prostitution en Thaïlande. 17. Notre Isan : les « filles  tarifées »  d’Isan et leur apport économique. A40. Colin Martin accuse la justice thaïe. « La parole est à la défense » . A 42. Justice thaïe-isan contre justice française ! 40. S’installer dans un village d’Isan ? A.59.  6 mois dans un  village d’Isan ? A60. 3 ans à la retraite dans un village d’Isan. A62. Le « sponsoring » sexuel en Thaïlande peut tuer.


Mais il  est vrai que nous aimons vivre dans notre pays d’adoption, que nous vivons dans un village d’Isan auprès de notre femme et de notre famille thaïe depuis de nombreuses années, et  que nous essayons d'écrire « Notre »  Histoire de la Thaïlande en conservant notre « esprit critique ».


Eh oui, comme dirait une écrivaine-blogueuse-photographe, Michèle Jullian, que nous apprécions et que nous vous invitons à lire :

 

« La Thailande (est une) terre de contrastes ». http://michjuly.typepad.com/blog/ 

 

 stupidités

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

*Article intitulé « 5 façons de rater sa vie en Thaïlande », in http://www.thailande-infos.net/guide-tourisme-thailande/conseils-voyageurs/5-facons-de-rater-sa-vie-en-thailande/13492/ 

 

**

« Pour ces femmes, qui n’ont d’intérêt que pour leur famille et méprisent profondément les Occidentaux , le but du jeu est de s’arranger pour qu’un farang tombe amoureux d’elles. Une fois que c’est fait, elles le dépouillent progressivement à grand renfort de sourires innocents et de mensonges éhontés »

« vous vous retrouverez avec à votre charge votre femme (qui ne sait rien faire d’autre que le trottoir) ainsi que toute sa famille de déshérités qui vous percevra comme le bon gros pigeon »

Quelques extraits, mais l’ensemble est à citer. Lisez plutôt l’article pour me reprocher d’avoir perdu du temps à le présenter  :

« Vous n’êtes pas Thaïlandais et vous ne le serez jamais alors laissez les Thaïlandais à « leurs affaires (souvent désastreuses parce que très mal gérées ») »

« c’est parce que vous avez recours à un circuit qui exploite très largement le travail des individus les plus faibles (à commencer par les birmans qui construisent les condos que vous louez et achetez). »

« mais votre vie sera constamment parasitée par les traditions familiales abrutissantes à la sauce asiatique qui vous apparaitront comme archaïques et liberticides si vous êtes un libre penseur et un digne héritier des Lumières. »

« en Thaïlande, si les prostituées vous méprisent, le système juridique aussi. N’espérez pas voir les choses tourner à votre avantage lors de la procédure de divorce: les Thaïlandais se tiennent les coudes »

« De toute façon elles n’auront rien à vous apporter: dans la majorité des cas, c’est la mort cérébrale par absence de stimulation qui vous guette après une semaine non-stop avec une idiote qui passera son temps à regarder des stupidités à la TV ou à facebooker sur téléphone portable (c’est vrai aussi bien pour les filles de bar que pour les femmes mainstream). »

« votre vie sera constamment parasitée par les traditions familiales abrutissantes à la sauce asiatique qui vous apparaitront comme archaïques et liberticides si vous êtes un libre penseur et un digne héritier des Lumières. »


***Ne pas se marier à une Thaïlandaise car on divorce (s’engager avec une femme thaïlandaise s’avère presque toujours être une grave erreur. 70% des couples mixtes se mariant divorcent dans les 10 ans) ou  mieux « La proportion de couples prenant l’eau avant le mariage est probablement encore plus importante »

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by grande-et-petites-histoires-de-la-thailande.over-b - dans billet d'humeur
commenter cet article

commentaires

Jean François 15/08/2013 05:34


Encore faudrait-il savoir de quel article on parle ? Celui qui a suscité l'ire des auteurs de ce blog en octobre 2012, était ce qu'il était, ils en ont cité à juste titre de larges extraits,
ouvertement xénophobes ... La version d'aujourd'hui a été largement éducorée, c'est presque devenu angélique. Bizarre tout de même !

Claude 14/08/2013 15:20


Bonjour messieurs,


Que vous ne partagiez pas les points de vue de reeon est une chose, mais prendre des phrases sorties de leur contexte pour le tacler me parait complètement déplacé et digne des pires méthodes de
propagande.


Quant aux commentaires, une modération s'impose à mon humble avis, certains relevant de la pure diffamation.


Je découvre néanmoins votre espace d'information avec beaucoup de plaisir.


Bien à vous,


Claude

grande-et-petites-histoires-de-la-thailande.over-b 15/08/2013 01:24



Donnez-nous un exemple d'une phrase sortie du contexte.


Vous pourrez voir notre mise au point et réponse dimanche prochain dans notre blog.



MyAsianTrip 14/08/2013 12:21


Merci pour cet article !
Il résume bien ce que j'ai pensé en parcourant le site en question et que je n'ai jamais pris la peine d'écrire par flemme et peut-être parce que finalement c'est donner de l'importantce à ces
propos. Mais c'est vrai que ceux qui arrivent sur son site n'ont probablement pas les éléments pour ce rendre compte à quel point, l'immense majorité de ces propos sont carricaturaux pour ne pas
dire insultants pour les Thaïlandais. Et que c'est bien de les contrebalancer.
Comment un expatrié qui semble surtout cottoyer le milieu de la prostitution (il a écrit un guide sur le sujet qu'il vend apparemment) peut-il donner des leçons et avoir la prétention de
connaître un pays et une culture aussi complexes.
Ce qui me désole le plus, c'est qu'apparemment, il a une audience certaine et diffuse cette image biaisée et parfois malsaine de la Thaïlande à beaucoup de monde.

grande-et-petites-histoires-de-la-thailande.over-b 14/08/2013 12:55



Eh oui, c'est désolant.


Et encore, je n'ai lu qu'un article de cet "expert"!



JLM 27/05/2013 05:05


Bonjour,


je vous trouve bien dur à l'égard de Reeon... et bien tendre à l'égard de Michèle Jullian... Il me semble pourtant que leurs approches respectives des relations homme(farang) - femme (thaïe) ne
sont pas si éloignées que cela puisque globalement le premier voue à l'échec toute forme d'union mixte (en raison de la vénalité des femmes thaïlandaises) et la seconde n'arrête pas de nous dire
que les femmes thaïlandaises qui ont de l'argent ne vont pas avec les occidentaux... Leur approche de la société thaïlandaise n'est pas totalement fausse mais elle ne reflète pas toutes les
situations, Dieu sans faut... Je ne partage donc pas ces deux points de vue qui mettent exagérement en avant recherche de la sécurité matérielle (parfois sous l'influence du milieu familial) et
minimisent voire nient le poids des sentiments qui pour venir peut être en seconde position n'en sont pas moins présents dans beaucoup de foyers mixtes. Laissez moi vous dire au passage que la
soit disante vénalité des femmes thaïes n'a d'égale que la voracité de certaines occidentales en quête d'une prestation compensatoire juteuse... Quand à l'expertise de la société thaïlandaise, je
rajouterai qu'il faut savoir être prudent en la matière. Pas plus madame Jullian que Reeon... qui chacun à leur façon introduisent un biais dans leur approche de la société locale ne sont des
experts : la première en raison de son vécu personnel et le second en raison de l'oriantation de son site. Tous deux ont beau dire des choses vraies, il n'ont pas une vision exhaustive et
objective de la société. Ce sont, chacun dans leur registre des témoins car il ne suffit pas d'être ex journaliste (même vivant de longue date ici) ou animateur d'un site dont le contenu répond à
des fins pécunières (comme me l'a confié l'intéressé) pour devenir un expert en sciences sociales. Il y a certes des exceptions (comme notamment Massimo Morello - et quelques autres) mais elles
sont rares et nous n'en faisons pas partie...  

grande-et-petites-histoires-de-la-thailande.over-b 27/05/2013 06:33



Nous vous remercions pour votre commentaire.


Mais comme vous commentez essentiellemnt Reeon et michèle Jullian :


"je vous trouve bien dur à l'égard de Reeon... et bien tendre à l'égard de Michèle Jullian.."


 


nous laissons à  nos lecteurs le soin et le plaisir d'apprécier votre point de vue.






Louis 25/10/2012 04:25


Nous descendons des "lumières " (évidemment") par lesquelles nous bénéficions des "droits de l'homme" ? Oui, droits de l'homme blanc !