Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des Grande-et-petites-histoires-de-la-thaïlande.over-blog.com
  • Le blog des Grande-et-petites-histoires-de-la-thaïlande.over-blog.com
  • : Alain et Bernard, 2 retraités, mariés avec des femmes de l'Isan,veulent partager leurs découvertes de la Thaïlande et de l'Isan à travers la Grande Histoire et ses petites histoires,culturelles,politiques,sociales ...et de l'actualité.
  • Contact

Compteur de visite

Rechercher Dans Ce Blog

Pourquoi ce blog ?

  Il était une fois Alain, Bernard …ils prirent leur retraite en Isan, se marièrent avec une Isan, se rencontrèrent, discutèrent, décidèrent un  jour de créer un BLOG, ce blog : alainbernardenthailande.com

Ils voulaient partager, échanger, raconter ce qu’ils avaient appris sur la Thaïlande, son histoire, sa culture, comprendre son « actualité ». Ils n’étaient pas historiens, n’en savaient peut-être pas plus que vous, mais ils voulaient proposer un chemin possible. Ils ont pensé commencer par l’histoire des relations franco-thaïes depuis Louis XIV,et ensuite ils ont proposé leur vision de l'Isan ..........

(suite cliquez)   POURQUOI CE BLOG ?

Pour nous contacter

Merci d’être venu consulter ce blog. Si vous avez besoin de renseignements ou des informations à nous communiquer vous pouvez nous joindre sur blogthailande@yahoo.fr

16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 00:01

06Le bracelet donné il y a cent ans par le roi Rama VI à une danseuse russe vendu à l’encan.

Nous avons appris la nouvelle par le « Bangkok post » (1) du 30 octobre.

Quelle est donc l’histoire de ce somptueux bijou ?


Selon le « daily mail » (2) du 7 décembre, cette danseuse nommée Nadia (ou Nadieshda) Yerusalimsky, fille d’un tailleur russe de Bangkok, vint danser devant le roi au palais royal en 1912 et celui-ci lui fit ce présent en témoignage de son admiration (et peut-être plus encore ?)

 

05


Tailleur, juif assurément, probablement réfugié au Siam pour fuir les persécutions de son Ukraine ou de sa Galicie natale, nous en ignorons tout.

 

51383841 p

 

La vie pour un juif d’Europe centrale était certes plus douce au Siam qu’entre deux pogroms en Russie.

 

EncJud Russia-band14-kolonne445-pogromopfer-Dnepropetrowsk-


A en croire le site des juifs de Thaïlande que l’on peut présumer orfèvres en la matière (3) une communauté juive s’est installé au Siam dès le XVIIème siècle, venant de Bagdad, fuyant les persécutions du calife.

 

juif errant

 

Une deuxième vague de juifs ashkénazes est venue de Russie au début du siècle dernier, fuyant les sanglantes persécutions tsaristes.

 

RussiaAfterPogrom


Combien étaient-ils ? Il y a à l’époque, indépendamment du personnel de l’ambassade russe, 23 nationaux russes inscrits (4) et il y a fort à parier que ces réfugiés ne sont pas venus se placer sous la protection de son excellence l’ambassadeur de la sainte Russie.


Quelle fut la suite de l’histoire ?

Notre danseuse épouse à 1916 à Bangkok un « mauvais sujet  » (daily mail dixit) anglais probablement, dénommé Welshman Henry Hopkin. Nous ne savons pas s’ils furent heureux mais ils eurent deux enfants. Celui-ci, continue le Daily mail, aurait dû fuir le Siam après avoir eu une aventure – l’imbécile - avec la femme d’un policier siamois. Que devint ce couple ? Nous ne le saurons probablement jamais. Il eut une descendance sans faste, des petits enfants que les dures nécessités de l’existence durent contraindre à mettre le collier en vente en Angleterre à Berkshire, dans une officine qui semble s’être spécialisée dans la vente de souvenirs précieux provenant de rejetons anonymes et désargentés de familles royales ou aristocratiques. La « famille » en tous cas, a joint à l’objet divers documents attestant de son origine.


Ce bracelet d’un poids total de 62 grammes d’or fin,

 

01

 

nous dit le catalogue de la vente, est composé de sept de ces monnaies d’or fin en forme de balle (« bullet money ») frappées du sceau de Rama V et reliées par des chainons d’or fin, il comporte un médaillon d’or et d’émail

 

03

 

relié au fermoir portant recto-verso le sceau de Rama V. Chacune de ces balles pèse un peu plus de 6 grammes.

 

04

 

Ces monnaies ont été utilisées au Siam entre 1824 et 1880, de confection beaucoup plus facile que les monnaies frappées, puisqu’il suffit de prendre une barre de métal, de couper, de peser soigneusement, de poinçonner et de tordre. Il en existe en métal ordinaire, en argent et en or. Si l’on en croit les spécialistes, celles d’or n’ont jamais eu cours légal et n’ont ou n’auraient jamais circulé ce qui explique leur parfait état (5).


Les petits-enfants (restés anonymes) avaient mis l’objet en vente avec un prix de réserve de 8.000 livres. Il a été adjugé à un acheteur (anonyme) pour celui de 17.000 livres le 1er novembre dernier, un peu plus de 830.000 bahts au cours de ce jour (décembre 2012), un peu plus de  20.000 euros.


Vente ou braderie ?

Aucun de nous deux n’est numismate.

Signalons toutefois que nous avons trouvé sur Internet une monnaie similaire datant de Rama IV (donc plus ancienne) d’un poids à peu près similaire (un demi bath soit 7,5 grammes) adjugée à New-York au mois de janvier 2012, 2.300 dollars ce qui correspond peu ou prou à 70.000 baths.

 

02

 

Les héritiers nous semblent donc avoir perçu le prix équitable du probable péché de leur grand-mère. (6)


Nous avons évoqué dans un précédent article (7) la vente aux enchères à Bangkok en 2007 par ses héritiers des souvenirs siamois du grand amiral de la flotte Duplessis « de Richelieu ».


full news 2839


Le régime des successions, en France, au Danemark ou en Angleterre, est ce qu’il est, tant qu’il subsistera, nous assisterons à de telles ventes, regrettables peut-être, mais les ayant droits n’ont pas d’autre choix financier.

 

------------------------------------------------------------------------

 

 

(1) http://www.bangkokpost.com/news/local/318787/king-rama-vi-bracelet-on-auction-in-england

(2) http://www.dailymail.co.uk/news/article-2224587/Real-life-King-I-bracelet-given-Russian-dancer-set-sell-8-000.html

(3) http://www.jewishthailand.com/

 

feuj


Cette communauté originaire s’est probablement depuis longtemps diluée et siamisée. C’est tout au moins ce qui ressort de l’entretien en 2007 de l’un d’entre nous avec le rabbin de la synagogue de Koh Samui selon lequel ses ouailles, celles de Bangkok et celles de Chiangmaï  sont toutes israéliennes :

 

synaguogue (27)


http://thailande-fauxreveur.blog4ever.com/blog/lire-article-184799-1629109-visite_de_koh_samui__la_pluriconfessionnelle.html

(4) « The Bangkok directory  » souvent cité.

(5) « The coinage of the Siam, the coins of the Bangkok dynasty – 1782- 1924 » Conférence faite en 1924 par R.S. Le May devant la Siam society et «  Notes on old siames coins » par Ulrich Guehler, non daté.

(6) http://www.specialauctionservices.com/

site anglais specialisé dans la vente aux enchères de bijoux.

(7) http://www.alainbernardenthailande.com/article-monsieur-duplessis-de-richelieu-commandant-en-chef-de-la-marine-siamoise-en-1893-87943338.html

 

Partager cet article

Repost 0
Published by grande-et-petites-histoires-de-la-thailande.over-b - dans Thaïlande
commenter cet article

commentaires

Jacky 18/12/2012 12:13


Bravo. Je lis toujours avec plaisir les infos de votre blog et les trouvent souvent très intéressantes.


En retraite dans quelques jours, j'aurai maintenant bien plus de temps pour m'y intéresser plus pronfondément.

grande-et-petites-histoires-de-la-thailande.over-b 19/12/2012 01:28



Merci et un salut cordial de nous deux