Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des Grande-et-petites-histoires-de-la-thaïlande.over-blog.com
  • : Bernard, retraité, marié avec une femme de l'Isan, souhaite partager ses découvertes de la Thaïlande et de l'Isan à travers la Grande Histoire et ses petites histoires, culturelles, politiques,sociales ...et de l'actualité. Alain, après une collaboration amicale de 10 ans, a pris une retraite méritée.
  • Contact

Compteur de visite

Rechercher Dans Ce Blog

Pourquoi ce blog ?

  Il était une fois Alain, Bernard …ils prirent leur retraite en Isan, se marièrent avec une Isan, se rencontrèrent, discutèrent, décidèrent un  jour de créer un BLOG, ce blog : alainbernardenthailande.com

Ils voulaient partager, échanger, raconter ce qu’ils avaient appris sur la Thaïlande, son histoire, sa culture, comprendre son « actualité ». Ils n’étaient pas historiens, n’en savaient peut-être pas plus que vous, mais ils voulaient proposer un chemin possible. Ils ont pensé commencer par l’histoire des relations franco-thaïes depuis Louis XIV,et ensuite ils ont proposé leur vision de l'Isan ..........

(suite cliquez)   POURQUOI CE BLOG ?

Pour nous contacter . alainbernardenthailande@gmail.com

Merci d’être venu consulter ce blog. Si vous avez besoin de renseignements ou des informations à nous communiquer vous pouvez nous joindre sur alainbenardenthailande@gmail.com

21 décembre 2020 1 21 /12 /décembre /2020 23:38

 

On a beaucoup glosé sur l’origine de ce signe étrange @ qui a envahi notre univers depuis quelques dizaines années. Il est convenu de l’appeler arobase Il est utilisé au sein des adresses électroniques sur internet. Il suffit à lui seul d’évoquer la toile. Il n'est pas, comme beaucoup le croient, une création récente de l'univers numérique. Son origine probable, c’est tout au moins la version la plus plausible est qu’il remonterait à l’époque où les moines copistes ont contracté le « a » et le « d » du mot latin « ad » signifiant tout simplement « vers ». Le terme arobase aurait été ultérieurement forgé par les imprimeurs français pour désigner le caractère né de cette contraction. Notre propos n’est pas de nous intéresser ni à son origine ni à son étymologie bien qu’elle soit probablement espagnole ou peut être provençale. Dans son dictionnaire languedocien-français qui date de 1785 l’abbé Pierre-Augustin Boissier de Sauvages, traduit arobas  par « reste à savoir » !

 

 

Dans son Trésor du Félibrige qui date de 1868, Frédéric Mistral nous apprend que l’aro-bast est un « crochet en bois qu’on ajoute au bât des bêtes de somme pour porter les fardeaux ».

 

 

Nous sommes loin d’Internet. Il semble que ce caractère s’appelait du terme pittoresque de « a niché » comme une autre lettre de l’alphabet également nichée, le « « c niché » du copyright  © ou le « r niché » ® de la marqué déposée. Mais ces expressions évocatrices datent d’un temps où les instituteurs nous apprenaient le français et le faisaient bien.

 

 

Nous ne  nous serions pas interrogés sur l’origine de ce signe si certains n’y avaient vu une origine thaïe sur un site qui lui est dédié (1). Ils pêchent toutefois par une insuffisance certaine dans leur connaissance de l’écriture thaïe. Pour les Thaïs, arobase c’est thi (ที่) c’est à dire « vers - à » tout comme l’anglais « at » qui a le même sens. Un contributeur de ce site fait le lien avec « certains chiffres utilisés dans les langues asiatiques comme le 1 ou le 6 en thaï » c’est-à-dire ou  ce  qui n’est tout de même pas la même chose. Un autre trouve au signe une « étrange ressemblance » avec l’une des quatre consonnes thaïes S  soit ส (mais il y en a trois autre : ษ ศ ซ). L’idée était intéressante, elle n’a pas été approfondie et c’est dommage.

 

1 = ๑      6  =   ๖     S = ส (ษศซ)

 

Notre « a niché » ne ressemble pas à l’un de nos S thaïs, il ressemble par contre étrangement au chiffre 1 soit qui a d’ailleurs la même graphie en lao. Les chiffres thaïs que les locaux n’utilisent malheureusement plus guère sauf dans les documents administratifs viennent du sanskrit et sont lourds de symbole : leur zéro qui a la même graphie que notre 0 est aussi le symbole philosophique du néant et le c’est la représentation de la spirale de l’infini. Et l’univers de la toile nous conduit bien vers l’infini !

 

 

Pur hasard, peut-être mais ce qu’il est amusant de noter  que sur les claviers de nos ordinateurs qui sont à la fois QWERTY et thaïs, les informaticiens ont soigneusement placé les deux caractères sur la même touche ce qui n’est probablementpeut-être pas un hasard ?

 

 

NOTES

 

 

 

(1) https://www.arobase.org/culture/arobase-contributions.htm

 

Partager cet article
Repost0

commentaires